- Sputnik France, 1920
Reconnaissance du Donbass
Vladimir Poutine a reconnu l'indépendance des Républiques de Lougansk et de Donetsk et a signé des accords "d'amitié et d'entraide" avec ces territoires.

Les sanctions antirusses frapperont également le secteur des médias, selon le SEAE

© Sputnik . Maxime Blinov / Aller dans la banque de photosSalle de rédaction de la chaîne TV russe "Vesti"
Salle de rédaction de la chaîne TV russe Vesti - Sputnik France, 1920, 23.02.2022
Le domaine des médias sera également touché par les sanctions antirusses de l'Union européenne (UE), d'après le Service européen pour l'action extérieure.
Annonçant les sanctions contre la Russie suite à la reconnaissance par cette dernière des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, l'Union européenne a détaillé quels domaines seraient concernés.
Le domaine des médias sera également touché par les sanctions antirusses de l'Union européenne (UE), d'après le Service européen pour l'action extérieure
"Ce paquet [de sanctions] cible les 351 membres de la Douma d'État russe qui ont voté pour cette reconnaissance ainsi que 27 individus et entités qui menacent l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine. Cela touchera les secteurs politique, militaire, commercial et médiatique", indique le Service extérieur dans son communiqué.

Sous le feu des sanctions

Alors que Joe Biden a annoncé une "première tranche" de sanctions devant couper la Russie des financements occidentaux et frapper "élites russes" et institutions financières, du côté de l’Europe, Berlin a suspendu l’autorisation du gazoduc Nord Stream 2 et Londres a annoncé des sanctions économiques à certains hommes d'affaires russes et banques russes.
En outre, ce 23 février, Boris Johnson a déclaré que la secrétaire d’État au Numérique et à la Culture avait demandé au régulateur médiatique Ofcom de revoir la licence de diffusion de la chaîne Russia Today.
La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a commenté la mesure de Londres. "Dans le cas où le Royaume-Uni met en œuvre les menaces à l’égard des médias russes, des mesures symétriques ne se feront pas attendre", a-t-elle déclaré via Telegram.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала