Donbass - Sputnik France, 1920, 24.02.2022
Opération militaire russe en Ukraine
Vladimir Poutine a annoncé le 24 février le début d’une "opération spéciale" pour "protéger les habitants" du Donbass.

La "démilitarisation" de l’Ukraine sera bientôt finie, assure l’ambassadeur russe à l’Onu

© AP Photo / Kathy WillensVassili Nebenzia
Vassili Nebenzia - Sputnik France, 1920, 26.02.2022
Deux jours après le début de l’opération militaire russe en Ukraine, et face au Conseil de sécurité de l’Onu qui la dénonce majoritairement, le représentant russe a déclaré que les tâches assignées par Vladimir Poutine, et notamment la "démilitarisation" de ce pays, seront accomplies sou peu.
Alors que la majorité des pays membres du Conseil de sécurité de l’Onu ont voté pour un projet de résolution condamnant l’opération militaire lancée en Ukraine, Moscou assure que celle-ci atteindra bientôt les objectifs assignés.
Les tâches de dénazification et de démilitarisation de l’Ukraine, prévues comme objectifs de l’opération militaire lancée le 24 février par Vladimir Poutine, seront accomplies assez rapidement, a déclaré lors d’une réunion du Conseil vendredi l'ambassadeur russe aux Nations unies Vassili Nebenzia.

Le peuple "vivra en paix"

"Nous ne menons pas de guerre contre l’Ukraine et le peuple ukrainien. Nous menons une opération spéciale contre les nationalistes et pour protéger les habitants du Donbass, opération de dénazification et de démilitarisation. Ces tâches seront accomplies assez rapidement et le peuple ukrainien aura la possibilité de décider à nouveau de son sort lui-même, en vivant en paix, en bon voisinage et en coopération avec tous ses voisins", a-t-il indiqué.
Lors de cette même réunion, la Russie, membre permanent du Conseil de sécurité, a opposé son veto au projet de résolution, proposé par les États-Unis et l'Albanie, l'appelant à mettre fin à son opération militaire en Ukraine. Le document a été soutenu par 11 des 15 membres du Conseil, la Chine, l'Inde et les Émirats arabes unis s’étant abstenus.

La Défense assure ne pas viser les habitants

Samedi matin, la Défense russe a annoncé avoir détruit, depuis le début de l’opération, 821 infrastructures militaires ukrainiennes, dont 23 aéronefs et 87 chars et autres blindés.
Le ministère avait souligné dès le début de l’opération que la population civile n’était pas menacée par les frappes, effectuées par des armes de précision et ne visant que les infrastructures militaires.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала