Fermeture du ciel: la galère des enfants russes bloqués dans la zone de transit à Paris

© Photo Pexels/Sourav MishraLes gens à l'intérieur d'un avion commercial
Les gens à l'intérieur d'un avion commercial - Sputnik France, 1920, 28.02.2022
Depuis la fermeture de l’espace aérien européen aux compagnies russes, une évacuation des personnes coincées, dont plusieurs enfants, a lieu dans les aéroports de Paris. Bien que privés d’accès aux zones de transit, les diplomates y prennent part.
Le ciel s’est vite refermé au-dessus de l’Europe. Une sanction contre la Russie qui mène une opération militaire en Ukraine. Au moment où la décision européenne de fermer l’espace aérien et de ne pas effectuer de vols vers la Russie a été prise, de nombreux groupes de touristes et d’étudiants se sont retrouvés dans l’impossibilité de rentrer chez eux. Plusieurs d’entre eux ont reçu l’aide de diplomates russes.
"En tout, nous avions trois groupes bloqués dans la zone de transfert et nous nous sommes occupés d’eux depuis vendredi soir. La difficulté est que nos badges diplomatiques qui donnent accès aux zones spéciales de l’aéroport étaient bloqués par les autorités françaises. Dorénavant, nous ne pouvons agir qu’avec l’aide des personnels de la compagnie Aeroflot", explique au micro de Sputnik le représentant du service presse de l’ambassade russe.
Les premiers étaient une équipe paralympique de dix-huit personnes, en correspondance à Paris. Ils "sont partis pour Moscou hier, dimanche, à 21h30", avec escale à Dubaï. "Malgré les complications liées à leurs fauteuils roulants, on a trouvé une solution grâce à l’Aeroflot."
"Nous avons envoyé une requête pour garder au moins un badge des quatre annulés, puisque des citoyens russes se trouvaient dans la zone de transfert. On n’a toujours pas de réponse [depuis samedi, ndlr] des autorités françaises", précise notre interlocuteur.
Deux autres groupes en provenance de Dublin et en direction de Moscou ont été également bloqués à Paris. Le premier, des touristes individuels, a réussi à gagner Saint-Pétersbourg via Istanbul. Toujours avec l’aide de la compagnie aérienne russe.

Un groupe d’enfants en voyage linguistique

Pour le deuxième groupe en provenance de Dublin, la situation était un peu plus complexe. Il s’agit d’adultes et d’enfants, dont l’un présentait "des problèmes de santé, et une femme diabétique". Ils avaient effectué un séjour linguistique dans une école irlandaise pour les vacances solaires.
"Ils ont passé deux nuits à l’aéroport, puisque nos efforts ne donnaient pas de résultats probants. Ce qui les a poussés à publier des appels à l’aide sur les réseaux sociaux", précise le service presse de l’ambassade.
Dimanche soir, les diplomates ont pu entrer en contact avec la Police aux frontières française. Les agents "sont entrés dans la zone de transfert et ont retrouvé le groupe". Les enfants étaient placés "dans les meilleures conditions, sur les canapés", on leur a fourni de la nourriture et de l’eau. Les petits ont repris espoir.
[Traduction] - "Merci, enfin on rentre." - "On vient de nous nourrir." - "Merci nous avoir aidés sur ce vol." - "On va à la maison!" [voix off] "On nous a bien nourris. Aeroflot nous accompagne partout à l’aéroport: passé l’enregistrement. Dans une heure, on part à Dubaï et bientôt nous serons chez nous."
Cette situation inhumaine a été débloquée grâce à l’investissement personnel des agents d’Aeroflot. Ils ont réussi "par chance, à se mettre d’accord" avec la compagnie émiratie afin de transformer leurs billets. "Ils ont embarqué vers 14 heures. Tous ensemble ou en deux groupes, on n’a pas d’information encore", assure notre interlocuteur.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала