Donbass - Sputnik France, 1920, 24.02.2022
Opération militaire russe en Ukraine
Vladimir Poutine a annoncé le 24 février le début d’une "opération spéciale" pour "protéger les habitants" du Donbass.

Sputnik interdit d'accès sur Facebook et Instagram dans l'UE et en Ukraine, accessible sur Telegram

Sputnik a été interdit d'accès sur Facebook et Instagram dans les 27 pays de l'UE et en Ukraine, ressort-il des mails adressées à la rédaction de Sputnik par ces réseaux sociaux. Sputnik reste toujours accessible sur Telegram.
Sputnik France reste toujours accessible sur Telegram, Twitter et Youtube.
Le groupe Meta a interdit ce lundi 28 février l'accès à Sputnik sur Facebook et Instagram dans les 27 pays de l'UE et en Ukraine, a appris la rédaction de Sputnik des mails adressées par ces réseaux sociaux.

"L'accès à votre contenu (page) est restreint en raison d'une demande officielle. Nous avons examiné une demande officielle de votre contenu (page) et son accès a été restreint dans les régions suivantes: Ukraine, Bulgarie, Estonie, Luxembourg, Espagne, Slovénie, Pologne, Hongrie, Irlande, Malte, Lituanie, République tchèque, Portugal, Grèce, France, Roumanie, Finlande, Chypre, Italie, Pays-Bas, Autriche, Allemagne, Slovaquie, Croatie, Belgique, Lettonie, Suède et Danemark", indique un message reçu par l'équipe de Sputnik sur Facebook.

La page de Sputnik France n'est actuellement plus accessible sur Facebook, tout comme les pages de Sputnik dans plusieurs autres langues.
"En raison d'une décision du gouvernement, d'un tribunal ou d'une autre autorité, l'accès à votre compte a été restreint dans cette région- Ukraine", note un avertissement envoyé par Instagram.
Le groupe Meta, maison mère de Facebook et Instagram, limitera l'accès aux médias publics russes Sputnik et RT dans toute l'Union européenne, a déclaré ce lundi 28 février le vice-président de Meta, Nick Clegg.
Plus tôt dans la journée, le site de Sputnik Pologne a annoncé que sa chaîne YouTube avait été bloquée dans son pays de diffusion.

L'UE sanctionne des médias russes

Le 27 février, la chef de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé la décision de l'UE de bloquer certains médias russes à titre de sanctions liées à l'opération spéciale menée par la Russie pour démilitariser l'Ukraine.
Mme Von der Leyen avait déclaré que parmi les médias interdits figuraient Sputnik, RT et leurs filiales.
Plusieurs personnalités politiques occidentales, dont des sénateurs et des membres du Congrès américains, ainsi qu'Emmanuel Macron, avaient précédemment accusé Sputnik et RT d'ingérence dans les élections aux États-Unis et en France, sans fournir aucune preuve. Moscou avait qualifié ces déclarations d'infondées.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала