Donbass - Sputnik France, 1920, 24.02.2022
Opération militaire russe en Ukraine
Vladimir Poutine a annoncé le 24 février le début d’une "opération spéciale" pour "protéger les habitants" du Donbass.

Twitter annonce un label spécifique pour des médias publics russes

© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photosTwitter
Twitter - Sputnik France, 1920, 01.03.2022
Twitter a annoncé son intention d'ajouter un label spécifique aux comptes des médias publics russes et de réduire leur visibilité. Cette décision a été annoncée alors que les pages de Sputnik ont été interdites d'accès sur Facebook et Instagram dans l'UE et en Ukraine.
Les tweets reprenant des informations de médias publics russes vont désormais être assortis d'un label spécifique et vont voir leur visibilité réduite, a annoncé ce lundi 28 février Twitter.
"Nous ajoutons un label aux tweets liés aux médias d'Etat et réduisons la visibilité de ce contenu", a écrit, dans un tweet, Yoel Roth, responsable de l'intégrité de la plateforme chez Twitter.
Twitter n'a pas fourni de liste de médias considérés comme affiliés aux autorités russes, en réponse à une demande de l'AFP.

La même pratique que pour la pandémie

Le responsable a rappelé que Twitter avait déjà utilisé des labels pour des publications liées à la pandémie de Covid-19 ainsi qu'à des élections "à travers le monde".
Si les comptes officiels de ces médias, ainsi que ceux d'organes d'information proches du pouvoir dans d'autres pays, étaient déjà soumis au système du label, "les tweets partageant leur contenu manquaient de contextualisation visible", a expliqué Yoel Roth.

Sputnik interdit d'accès sur Facebook et Instagram en Europe

Ce 28 février, Sputnik a été interdit d'accès sur Facebook et Instagram dans les 27 pays de l'UE et en Ukraine. La rédaction de Sputnik France a reçu des mails en ce sens de ces réseaux sociaux qui expliquent cette décision de Meta, leur maison mère, par des demandes officielles d'autorités des pays concernés.
Ces restrictions font suite à la décision de l'UE annoncée le 27 février par la chef de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, de bloquer certains médias russes à titre de sanctions liées à l'opération spéciale menée par la Russie pour démilitariser l'Ukraine. Parmi les médias interdits figurent Sputnik, RT et leurs filiales.
Sputnik reste néanmoins accessible sur sur Telegram, Twitter et Youtube.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала