Les visages du Donbass

Mardi 1er mars, les troupes des Républiques du Donbass ont rejoint le groupement de forces russes en resserrant l’encerclement autour de Marioupol.
Selon les experts, cela prive le commandement ukrainien de la partie la plus valide de ses forces armées, ayant à terme un impact positif sur le calendrier de l’opération spéciale et mettant fin à la guerre que les autorités ukrainiennes contrôlées par l’Occident mènent depuis huit ans contre leur propre peuple dans le sud-est du pays.
Retrouvez les images des habitants des Républiques du Donbass dans ce diaporama de Sputnik.
© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photos

L’opération militaire menée par Kiev contre les habitants du Donbass a été lancée en 2014, après que ceux-ci ont refusé de reconnaître les résultats du coup d’État ukrainien dit "Euromaïdan".

Sur la photo: des habitants de la ville de Stchastie dans la RPL.

L’opération militaire menée par Kiev contre les habitants du Donbass a été lancée en 2014, après que ceux-ci ont refusé de reconnaître les résultats du coup d’État ukrainien dit "Euromaïdan".Sur la photo: des habitants de la ville de Stchastie dans la RPL. - Sputnik France
1/10

L’opération militaire menée par Kiev contre les habitants du Donbass a été lancée en 2014, après que ceux-ci ont refusé de reconnaître les résultats du coup d’État ukrainien dit "Euromaïdan".

Sur la photo: des habitants de la ville de Stchastie dans la RPL.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photos

En mai, des référendums ont été organisés dans les régions majoritairement russophones de Lougansk et de Donetsk, qui ont conduit à la création de deux Républiques autoproclamées: la RPL et la RPD.

Sur la photo: un habitant de Stchastie, en RPL, dans son appartement.

En mai, des référendums ont été organisés dans les régions majoritairement russophones de Lougansk et de Donetsk, qui ont conduit à la création de deux Républiques autoproclamées: la RPL et la RPD.Sur la photo: un habitant de Stchastie, en RPL, dans son appartement. - Sputnik France
2/10

En mai, des référendums ont été organisés dans les régions majoritairement russophones de Lougansk et de Donetsk, qui ont conduit à la création de deux Républiques autoproclamées: la RPL et la RPD.

Sur la photo: un habitant de Stchastie, en RPL, dans son appartement.

© Sputnik . Igor Rodionov / Aller dans la banque de photos

Après cela, une opération militaire dite "antiterroriste" a été lancée par Kiev dans le Donbass. Au cours de cette opération, des armes prohibées ont été utilisées contre des civils, notamment des pièces d’artillerie de gros calibre et des mortiers lourds.

Sur la photo: un membre de la milice populaire de la RPD près de Marioupol.

Après cela, une opération militaire dite "antiterroriste" a été lancée par Kiev dans le Donbass. Au cours de cette opération, des armes prohibées ont été utilisées contre des civils, notamment des pièces d’artillerie de gros calibre et des mortiers lourds.Sur la photo: un membre de la milice populaire de la RPD près de Marioupol. - Sputnik France
3/10

Après cela, une opération militaire dite "antiterroriste" a été lancée par Kiev dans le Donbass. Au cours de cette opération, des armes prohibées ont été utilisées contre des civils, notamment des pièces d’artillerie de gros calibre et des mortiers lourds.

Sur la photo: un membre de la milice populaire de la RPD près de Marioupol.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photos

Selon le Comité d’enquête russe, plus de 2.600 civils du sud-est de l’Ukraine ont été tués et plus de 5.500 blessés depuis 2014 à la suite des frappes par les forces armées ukrainiennes et les unités volontaires nationalistes ukrainiennes.

Sur la photo: un homme dans le sous-sol d’un immeuble d’habitation de la ville de Stchastie, dans la RPL.

Selon le Comité d’enquête russe, plus de 2.600 civils du sud-est de l’Ukraine ont été tués et plus de 5.500 blessés depuis 2014 à la suite des frappes par les forces armées ukrainiennes et les unités volontaires nationalistes ukrainiennes.Sur la photo: un homme dans le sous-sol d’un immeuble d’habitation de la ville de Stchastie, dans la RPL. - Sputnik France
4/10

Selon le Comité d’enquête russe, plus de 2.600 civils du sud-est de l’Ukraine ont été tués et plus de 5.500 blessés depuis 2014 à la suite des frappes par les forces armées ukrainiennes et les unités volontaires nationalistes ukrainiennes.

Sur la photo: un homme dans le sous-sol d’un immeuble d’habitation de la ville de Stchastie, dans la RPL.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photos

Le 27 juillet 2014, les rues du centre-ville de Gorlovka, dans la région de Donetsk, ont fait l’objet de tirs par des forces armées ukrainiennes avec des lance-roquettes multiples Grad. Vingt civils, dont quatre enfants, ont été tués.

Sur la photo: des habitantes de la ville de Stchastie, dans la RPL.

Le 27 juillet 2014, les rues du centre-ville de Gorlovka, dans la région de Donetsk, ont fait l’objet de tirs par des forces armées ukrainiennes avec des lance-roquettes multiples Grad. Vingt civils, dont quatre enfants, ont été tués.Sur la photo: des habitantes de la ville de Stchastie, dans la RPL. - Sputnik France
5/10

Le 27 juillet 2014, les rues du centre-ville de Gorlovka, dans la région de Donetsk, ont fait l’objet de tirs par des forces armées ukrainiennes avec des lance-roquettes multiples Grad. Vingt civils, dont quatre enfants, ont été tués.

Sur la photo: des habitantes de la ville de Stchastie, dans la RPL.

© Sputnik . Viktor Antonyuk / Aller dans la banque de photos

Outre les blessés et les morts, plus de 2.200 infrastructures civiles ont été détruites ou endommagées au cours des hostilités dans le Donbass.

Sur la photo: une habitante du village de Pichtchevik, dans la RPD.

Outre les blessés et les morts, plus de 2.200 infrastructures civiles ont été détruites ou endommagées au cours des hostilités dans le Donbass.Sur la photo: une habitante du village de Pichtchevik, dans la RPD. - Sputnik France
6/10

Outre les blessés et les morts, plus de 2.200 infrastructures civiles ont été détruites ou endommagées au cours des hostilités dans le Donbass.

Sur la photo: une habitante du village de Pichtchevik, dans la RPD.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photos

Un groupe de contact composé de représentants de la Russie, de l’OSCE et de l’Ukraine a été créé en 2014 afin de résoudre le conflit dans le sud-est de l’Ukraine. Il y a eu des négociations à différents niveaux dans le cadre du format dit Normandie, avec la participation de la Russie, de l’Ukraine, de l’Allemagne et de la France.

Sur la photo: un homme retire des éclats d’obus d’une fenêtre brisée dans une maison à Stchastie, en RPL.

Un groupe de contact composé de représentants de la Russie, de l’OSCE et de l’Ukraine a été créé en 2014 afin de résoudre le conflit dans le sud-est de l’Ukraine. Il y a eu des négociations à différents niveaux dans le cadre du format dit Normandie, avec la participation de la Russie, de l’Ukraine, de l’Allemagne et de la France.Sur la photo: un homme retire des éclats d’obus d’une fenêtre brisée dans une maison à Stchastie, en RPL. - Sputnik France
7/10

Un groupe de contact composé de représentants de la Russie, de l’OSCE et de l’Ukraine a été créé en 2014 afin de résoudre le conflit dans le sud-est de l’Ukraine. Il y a eu des négociations à différents niveaux dans le cadre du format dit Normandie, avec la participation de la Russie, de l’Ukraine, de l’Allemagne et de la France.

Sur la photo: un homme retire des éclats d’obus d’une fenêtre brisée dans une maison à Stchastie, en RPL.

© Sputnik . Sergei Averin / Aller dans la banque de photos

En septembre 2014 et en février 2015, les parties se sont mises d’accord sur un plan de paix et de cessez-le-feu. Les accords de Minsk qui prévoient la décentralisation de l’Ukraine et le statut spécial pour les régions de Donetsk et de Lougansk ont été signés.

Sur la photo: une femme âgée pleure devant sa maison détruite par les bombardements à Donetsk.

En septembre 2014 et en février 2015, les parties se sont mises d’accord sur un plan de paix et de cessez-le-feu. Les accords de Minsk qui prévoient la décentralisation de l’Ukraine et le statut spécial pour les régions de Donetsk et de Lougansk ont été signés.Sur la photo: une femme âgée pleure devant sa maison détruite par les bombardements à Donetsk. - Sputnik France
8/10

En septembre 2014 et en février 2015, les parties se sont mises d’accord sur un plan de paix et de cessez-le-feu. Les accords de Minsk qui prévoient la décentralisation de l’Ukraine et le statut spécial pour les régions de Donetsk et de Lougansk ont été signés.

Sur la photo: une femme âgée pleure devant sa maison détruite par les bombardements à Donetsk.

© Sputnik . Ilia Pitalev / Aller dans la banque de photos

Toutefois, ces accords n’ont pas été mis en œuvre et, le 17 février 2022, la situation dans le Donbass s’est fortement détériorée, ce qui a conduit les chefs de la RPL et de la RPD à demander aux dirigeants russes de reconnaître les Républiques autoproclamées.

Sur la photo: funérailles de deux enseignantes tuées lors d’un bombardement par les forces ukrainiennes d’une école secondaire à Gorlovka, dans la RPD, le 25 février 2022.

Toutefois, ces accords n’ont pas été mis en œuvre et, le 17 février 2022, la situation dans le Donbass s’est fortement détériorée, ce qui a conduit les chefs de la RPL et de la RPD à demander aux dirigeants russes de reconnaître les Républiques autoproclamées.Sur la photo: funérailles de deux enseignantes tuées lors d’un bombardement par les forces ukrainiennes d’une école secondaire à Gorlovka, dans la RPD, le 25 février 2022. - Sputnik France
9/10

Toutefois, ces accords n’ont pas été mis en œuvre et, le 17 février 2022, la situation dans le Donbass s’est fortement détériorée, ce qui a conduit les chefs de la RPL et de la RPD à demander aux dirigeants russes de reconnaître les Républiques autoproclamées.

Sur la photo: funérailles de deux enseignantes tuées lors d’un bombardement par les forces ukrainiennes d’une école secondaire à Gorlovka, dans la RPD, le 25 février 2022.

© Sputnik . Viktor Antonyuk / Aller dans la banque de photos

Le 21 février, le Président russe a signé des décrets reconnaissant la RPL et la RPD. Le 24 février, en réponse à la demande d’aide des chefs des Républiques, il a annoncé une opération militaire spéciale pour protéger les habitants du Donbass.

Sur la photo: un habitant du village de Pichtchevik, dans la RPD.

Le 21 février, le Président russe a signé des décrets reconnaissant la RPL et la RPD. Le 24 février, en réponse à la demande d’aide des chefs des Républiques, il a annoncé une opération militaire spéciale pour protéger les habitants du Donbass.Sur la photo: un habitant du village de Pichtchevik, dans la RPD. - Sputnik France
10/10

Le 21 février, le Président russe a signé des décrets reconnaissant la RPL et la RPD. Le 24 février, en réponse à la demande d’aide des chefs des Républiques, il a annoncé une opération militaire spéciale pour protéger les habitants du Donbass.

Sur la photo: un habitant du village de Pichtchevik, dans la RPD.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала