Donbass - Sputnik France, 1920, 24.02.2022
Opération militaire russe en Ukraine
Vladimir Poutine a annoncé le 24 février le début d’une "opération spéciale" pour "protéger les habitants" du Donbass.

La Défense russe fait état de près de 200 mercenaires croates arrivés en Ukraine

© Sputnik . Vladimir BaranovLe siège du ministère russe de la Défense
Le siège du ministère russe de la Défense - Sputnik France, 1920, 03.03.2022
Ces derniers jours, plusieurs pays occidentaux ont envoyé davantage de mercenaires en Ukraine pour combattre aux côtés des nationalistes, indique la Défense russe qui précise qu’au moins 200 mercenaires sont déjà arrivés depuis la Croatie.
Sputnik France reste accessible sur Telegram et Odysee. Pour accéder à notre site et à notre chaîne YouTube vous pouvez utiliser un VPN, par exemple CyberGhost, Astrill, NordVPN, ZenMate ou Private VPN.
Outres les unités des nationalistes et des membres des forces armées, l’armée russe en Ukraine fait face à des mercenaires occidentaux qui continuent d’arriver dans le pays pour aider le régime de Kiev, constate la Défense russe.
"Selon Zelensky, l’Ukraine attend l’arrivée de quelque 16.000 mercenaires qui doivent rejoindre ceux qui y sont déjà présents pour compenser les échecs écrasants des militaires ukrainiens. Pour eux, un régime sans visa a été adopté. La semaine dernière, près de 200 mercenaires sont arrivés en Ukraine depuis la Croatie à travers la Pologne pour compléter l’une des unités nationalistes dans le sud-est de l’Ukraine", a indiqué le porte-parole du ministre Igor Konachenkov.
D’après lui, des pays occidentaux ont envoyé davantage de mercenaires alors que l’armée russe "encercle et détruit des groupes de nationalistes ukrainiens". Il a précisé que ces mercenaires attaquent des convois de l’armée russes ainsi que les avions qui les escortent.
Toutes ces attaques de mercenaires étrangers sont menées à l'aide d'armes fournies par l'Occident au régime de Kiev.
"Il s’agit de systèmes antichars Javelin (États-Unis), NLOW (Royaume-Uni) et de systèmes de missiles antiaériens portables Stinger, dont le maniement nécessite une préparation sérieuse", a-t-il ajouté.
Igor Konachenkov a souligné que le renseignement militaire américain avait lancé une campagne à grande échelle pour recruter des soldats auprès de sociétés militaires privées pour les envoyer ensuite en Ukraine.
Il a rappelé que le Royaume-Uni, le Danemark, la Lettonie, la Pologne et la Croatie ont autorisé leurs citoyens à participer aux hostilités sur le territoire de l'Ukraine. Le commandement de la Légion étrangère française prévoit également d'envoyer des mercenaires d’origine ukrainienne pour aider le régime de Kiev.

La Défense russe met en garde

Igor Konashenkov a également averti ces pays contre l’idée d’envoyer des mercenaires en Ukraine.
"Tous les mercenaires envoyés par l'Occident pour aider le régime nationaliste de Kiev, selon le droit international humanitaire, ne sont pas des combattants. Ils n'ont pas droit au statut de prisonnier de guerre. La meilleure chose qui attend les mercenaires étrangers en détention est un responsabilité pénale. Nous exhortons les citoyens des pays étrangers qui envisagent d'aller se battre pour le régime nationaliste de Kiev à réfléchir à deux fois avant de partir", a-t-il conclu.
Quant à la présence de mercenaires croates en Ukraine, Igor Konachenkov a indiqué que l'attaché militaire de la Croatie a déjà été convoqué par la Défense russe.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала