La Moldavie dépose une demande d'adhésion à l'UE, fait savoir sa Présidente

© Sputnik . Miroslav Rotar / Aller dans la banque de photosDrapeaux moldaves à Chișinău, en Moldavie, image d'illustration
Drapeaux moldaves à Chișinău, en Moldavie, image d'illustration - Sputnik France, 1920, 03.03.2022
La Moldavie voudrait accélérer son intégration dans l’UE et adresse une demande spécifique à la France, qui préside l’Union actuellement, selon la Présidente moldave. Le but principal de l’adhésion est de garantir une vie digne aux futures générations du peuple du pays.
Sputnik France reste accessible sur Telegram et Odysee. Pour accéder à notre site et à notre chaîne YouTube vous pouvez utiliser un VPN, par exemple CyberGhost, Astrill, NordVPN, ZenMate ou Private VPN.
L’adhésion de la Moldavie à l’Union européenne est une opportunité pour assurer un bon niveau de vie aux Moldaves, a annoncé ce jeudi 3 mars la chef d’État moldave Maia Sandu.
"Nous voyons une opportunité d’assurer une vie décente aux générations futures. Aujourd’hui, nous signons une demande d’adhésion à l’Union européenne, elle a été envoyée au Président de la France, le pays qui assure la présidence de l’UE. Nous sommes prêts à tout faire pour mettre en œuvre cette tâche fondamentale du pays", a lancé Maia Sandu à la presse.
Le 28 février, la Présidente moldave a déjà indiqué qu’il était important pour son pays d’accélérer son intégration européenne, qui est une "garantie principale que notre pays resterait une partie du monde libre".
Plus tôt dans la journée, le Premier ministre de la Géorgie a fait savoir qu’il avait adressé à Bruxelles une demande similaire.
Ce 28 février, après avoir appelé à intégrer d’urgence l’Ukraine dans l’UE, le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a aussi signé la demande d’adhésion de son pays à l’UE. Le 1er mars, le Parlement européen a adopté une résolution offrant à l’Ukraine un statut de pays candidat à l’adhésion à l’Union.

Liberté de la presse en Moldavie

Cherchant à partager les valeurs traditionnelles européennes, les autorités de la Moldavie ont annoncé la semaine dernière le blocage à partir du 26 février du site Web de l’agence russe Sputnik et après le 7 mars 2022 de sa radiodiffusion.
Selon le Service moldave de renseignement et de sécurité, les informations diffusées par le média russe sont "des promoteurs d'informations incitant à la haine et à la guerre".
Pour le Parti des socialistes de la République de Moldavie, actuellement dans l'opposition parlementaire, ce blocage peut être qualifié de "violation de la Constitution du pays et de son statut neutre".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала