L’inflation en Afrique du Sud s’accélère, la Banque centrale du pays relève son taux

CC BY 2.0 / Jérôme Bon / Prétoria, image d'illustration
Prétoria, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 22.07.2022
Prétoria, image d'illustration
En Afrique du Sud, entre en vigueur un nouveau taux directeur, relevé la veille par la Banque centrale du pays. La mesure a pour objectif de stabiliser l’économie sud-africaine sur fond d’inflation record enregistrée en juin.
Dès ce vendredi 22 juillet, le taux directeur de la Banque centrale d'Afrique du Sud monte à 5,5%, ce qui constitue la plus forte hausse depuis dix ans. Le gouverneur de l’institution, Lesetja Kganyago a annoncé la décision de relever le taux de 75 points le 21 juillet.
"En plus de la dépréciation de la devise, d'autres risques pour les perspectives d'inflation, tels que l'augmentation des prix de l'alimentation et du carburant, se sont réalisés, faisant grimper le prix unitaire de la main d'œuvre et les prévisions d'inflation à venir", a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse diffusée en ligne.
Selon M.Kganyago, la mesure vise à "stabiliser plus fermement les anticipations d'inflation autour du point médian de la fourchette cible". D’après les données officielles de l’agence de statistiques de l’Afrique du sud (StatsSA), l'inflation dans le pays a bondi à son plus haut niveau en 13 ans en juin, principalement en raison de la hausse des prix de l'alimentation, des transports et du logement.
"L'inflation annuelle des prix à la consommation a été de 7,4 % en juin 2022, contre 6,5 % en mai, et le taux le plus élevé depuis mai 2009", a fait savoir StatsSA, dans un communiqué.
Selon le portail Tradingeconomics, l’inflation la plus élevée sur le continent africain est enregistrée au Zimbabwe (192%) et au Soudan (149%).
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала