La diplomatie US "manque chroniquement de personnel" en Afrique

© AFP 2022 NICHOLAS KAMM Le département d'Etat américain (photo d'archives)
Le département d'Etat américain (photo d'archives) - Sputnik Afrique, 1920, 23.07.2022
Alors que la Russie, la Chine et l’Europe redoublent d’efforts pour renforcer leurs liens avec les pays d’Afrique, les États-Unis manquent de personnel diplomatique dans leurs ambassades sur le continent. Un handicap qui pourrait les empêcher de rivaliser dans la lutte d’influence qui s’y déroule, note le journal Foreign Policy.
Contacté par le journal Foreign Policy, plusieurs responsables et experts américains confient que les missions diplomatiques américaines en Afrique "sont confrontées à des pénuries chroniques de personnel".
Il s’agit d’un défi sérieux pour la politique étrangère des États-Unis sur le continent, alerte le média.
Le problème a même attiré l’attention des législateurs américains, qui craignent des conséquences à long terme.
"Le manque persistant et aigu de personnel aux postes diplomatiques dans les missions américaines en Afrique est une préoccupation importante", a déclaré à Foreign Policy le sénateur Jim Risch, haut responsable républicain de la Commission des relations étrangères du Sénat.
Selon lui, cette "situation désastreuse" montre que l’Afrique n’est pas pour l’instant une "priorité d’importance mondiale" pour la politique extérieure des États-Unis.
Bien que les responsables du Département d’État américain affirment chercher à "combler les lacunes le plus rapidement possible", si l’état des choses ne change pas les Etats-Unis risquent d’être en retard par rapport à la Chine et à la Russie, constate Foreign Policy.
L'article paraît sur fond de deux visites importantes en Afrique prévues d'ici la fin du mois: Moscou envoie sur le continent le chef de sa diplomatie et la délégation française est présidée par le chef de l’État.
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov est arrivé ce samedi 23 juillet en Egypt. Sa tournée africaine durera jusqu’au 28 juillet et le mènera dans quatre pays du continent. Après Le Caire, il se rendra en République du Congo, en Ouganda et en Éthiopie pour discuter de dossiers internationaux, régionaux et de coopération bilatérale. Le précédent grand déplacement africain de M.Lavrov avait eu lieu en 2018, il avait alors visité l’Angola, la Namibie, le Mozambique, l’Éthiopie et le Zimbabwe.
Presque parallèlement au chef de la diplomatie russe, Emmanuel Macron sera en visite au Cameroun, au Bénin et en Guinée-Bissau du 25 au 28 juillet.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала