Le chef de la diplomatie russe entame son périple en Afrique

© Sputnik . Le service de presse du ministère russe des Affaires étrangères / Aller dans la banque de photosSergueï Lavrov
Sergueï Lavrov - Sputnik Afrique, 1920, 23.07.2022
Sergueï Lavrov arrive ce samedi 23 juillet en Egypte dans le cadre de son déplacement en Afrique, qui le mènera dans quatre pays du continent. Que sait-on à propos de ce périple?
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov se rendra en Égypte, en République du Congo, en Ouganda et en Éthiopie du 23 au 28 juillet pour discuter de dossiers internationaux, régionaux et de coopération bilatérale.
La précédente grande "tournée africaine" de M.Lavrov avait eu lieu en 2018. Il s’était alors rendu en Angola, en Namibie, au Mozambique, en Éthiopie et au Zimbabwe.

Égypte

En Égypte, il sera reçu par le Président du pays, Abdel Fattah al-Sissi, puis rencontrera son homologue égyptien Sameh Choukri, le secrétaire général de la Ligue arabe Ahmed Aboul Gheit et les représentants permanents des pays membres de cette organisation.
L’Égypte est le plus important partenaire commercial et économique de la Russie en Afrique. Fin 2021, les échanges entre les deux pays ont augmenté de 4% et s'élevaient à 4,8 milliards de dollars. Près de 500 entreprises russes opèrent actuellement sur ce marché.
Commentant l’évolution des relations économiques russo-égyptiennes, Sergueï Lavrov a noté que le groupe Rosatom avait signé un contrat pour la construction de la première centrale nucléaire en Égypte, à Ed Dabaa. Les premières infos sur le lancement des travaux sont arrivées quelques jours avant le départ du ministre pour le Caire.
La mise en place d’une zone industrielle russe est en cours d'achèvement au bord du canal de Suez.

Éthiopie

Lors de sa visite à Addis-Abeba, où se trouve le siège de l'Union africaine, Sergueï Lavrov sera reçu par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed Ali, a déclaré à Sputnik Alemayehu Tegenu Aargau, ambassadeur d’Éthiopie en Russie.
En 2019, le Premier ministre éthiopien a participé au sommet Russie-Afrique à Sotchi, où il s'est entretenu avec Vladimir Poutine. Les échanges commerciaux russo-éthiopiens s'élevaient à 67,9 millions de dollars en 2019. L’Éthiopie souhaite collaborer avec Moscou dans le nucléaire civil et mène des négociations à ce sujet avec Rosatom.

République du Congo

Sergueï Lavrov se rendra aussi en République du Congo, où la société RusGazEngineering construit un oléoduc devant relier Pointe-Noire, Brazzaville, Oyo et Ouesso à partir du complexe industriel de Maloukou. Ce projet d'infrastructure, qui vise à réduire le coût du transport des produits pétroliers est aussi appelé à assurer le développement durable des zones reculées du pays.
Les échanges commerciaux entre la Russie et la République du Congo s’élevaient à 22,8 millions de dollars en 2017, selon le Service fédéral russe des douanes.

Ouganda

En Ouganda, Sergueï Lavrov sera reçu par le Président Yoweri Museveni, a indiqué à Sputnik Gideon Rutazindva, chargé d'affaires de l'ambassade d'Ouganda en Russie.
Le Président Museveni a aussi assisté au sommet Russie-Afrique à Sotchi en 2019 et s'est entretenu avec Vladimir Poutine. Cette visite a permis de signer un mémorandum sur la coopération sanitaire et épidémiologique.
En 2019, les échanges commerciaux russo-ougandais se chiffraient à 63,9 millions de dollars. En 2017, Rosatom et le ministère ougandais de l'Énergie et des ressources naturelles ont signé un mémorandum de coopération dans le nucléaire civil. En 2019, les deux pays ont signé un accord intergouvernemental approprié en marge de la 63e conférence générale de l’Agence internationale de l’Énergie atomique (AIEA) à Vienne.

Moscou confirme qu’il remplira ses obligations

Le voyage du ministre russe commence au lendemain de la signature à Istanbul de documents facilitant les livraisons de produits agricoles et engrais russes aux marchés mondiaux et sur les exportations de blé ukrainien. Ces accords sont appelés à régler le problème des fournitures de vivres en Afrique provoqué par les sanctions antirusses et à éviter une crise alimentaire.
À la veille de son départ pour l’Afrique, le ministre russe a rédigé un article destiné à des médias congolais, égyptiens, ougandais et éthiopiens, où il livre sa vision de la coopération russo-africaine.
"Il est important que tous nos amis africains comprennent que la Russie continuera à remplir fidèlement ses obligations en vertu des contrats internationaux en termes d'exportation de nourriture, d'engrais, d’hydrocarbures et d'autres biens vitaux pour l'Afrique. Toutes les mesures à cet effet sont prises par la partie russe", a-t-il notamment écrit.
Le ministre a estimé que l’objectif primordial est d'amener les agents économiques russes et africains sur les marchés réciproques et d’"encourager leur participation à des projets d'infrastructure à grande échelle".

Sommet Russie-Afrique

Quelques jours avant le début du périple de M.Lavrov en Afrique, les autorités russes ont annoncé qu’un sommet Russie-Afrique aurait lieu en 2023. La date et le lieu n’ont pas encore été déterminés.
Le chef de la diplomatie russe a précisé aux médias qu’un forum économique se tiendrait parallèlement au futur sommet. Ce forum sera consacré aux échanges commerciaux russo-africains, à l’énergie, à la cybersécurité, à l’agriculture, à l’espace et au nucléaire civil.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала