L’OMS déclare l’urgence de santé publique pour la variole du singe

© AP Photo / Anja NiedringhausLogo de l'OMS
Logo de l'OMS - Sputnik Afrique, 1920, 23.07.2022
L’OMS a déclenché son plus haut niveau d'alerte dans la lutte contre la variole du singe. Alors que le virus est parti d’Afrique, l’Europe est le continent le plus exposé.
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) prend au sérieux la variole du singe et vient de décréter l’Urgence de santé publique. Le virus, qui se transmet dans la majorité des cas lors de relations sexuelles doit attirer l’attention des autorités, en particulier vis-à-vis des communautés homosexuelles, a souligné le patron de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus en conférence de presse.
"J'ai décidé de déclarer une Urgence de santé publique de portée internationale (USPPI) pour ce qui concerne l'éruption de variole du singe. Il est essentiel que tous les pays travaillent étroitement avec les communautés d'hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes, afin de leur fournir assistance et informations", a-t-il ainsi déclaré.
Le risque dans le monde reste néanmoins relativement modéré, hormis en Europe où il est élevé, a ajouté le responsable.
Le Dr. Tedros a encore précisé que le comité d'experts n'avait pas trouvé de consensus sur le niveau d’alerte. La décision finale est donc revenue au directeur général lui-même. C’est seulement la septième fois que l’OMS a recours à ce niveau d’alerte.
La variole du singe, endémique en Afrique tropicale, s’est répandue en dehors du continent début mai, frappant plus de 16.000 personnes dans 74 pays, selon les données du Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) à la date du 22 juillet.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала