La Somalie retente de rejoindre l’EAC

© AFP 2022 Yasuyoshi ChibaMogadiscio, image d'illustration
Mogadiscio, image d'illustration  - Sputnik Afrique, 1920, 24.07.2022
Dotée d’un long littoral, ce qui est un avantage économiquement, mais confrontée à des problèmes sécuritaires, la Somalie essaie de nouveau d’adhérer à l’EAC, bloc réunissant sept états de l’Afrique de l’Est.
Un effort de plus. La Somalie a réaffirmé sa volonté de rejoindre la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC).
"Nous avons besoin de rejoindre cette belle communauté", a déclaré le 22 juillet le Président somalien Hassan Sheikh Mohamud lors d’une réunion de l’EAC à Arusha à Tanzanie, insistant sur le fait que son pays "est déjà prêt pour rejoindre l’EAC".
Ça fait plus de 10 ans que la Somalie cherche à rejoindre le bloc qui avait initialement refusé sa candidature, invoquant des conflits sporadiques et la faiblesse des institutions somaliennes.

"La Somalie appartient à l'Afrique de l'Est. Il n'y a aucun pays parmi les sept assis ici auquel la Somalie n'est pas liée: soit par le lien l’entrepreneuriat, soit par communauté et par tout autre moyen", a-t-il ajouté.

À l’issue du sommet, l’EAC a noté que la procédure de vérification pour l’admission au bloc n’avait pas été entreprise et a demandé au Conseil de donner des suites.
La Somalie est dotée de l’un des plus longs littoraux dans la sous-région mais est confrontée à la résurgence d’Al-Shabaab, groupe terroriste islamiste.
Admis, le pays pourrait devenir le huitième membre de l’EAC après le Burundi, la République démocratique du Congo (entrée récemment), le Kenya, l'Ouganda, le Rwanda, le Soudan du Sud et la Tanzanie.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала