Après Lavrov, Macron entame sa visite en Afrique: quels en sont les grands enjeux?

© Sputnik . Alexeï VitvitskiEmmanuel Macron
Emmanuel Macron - Sputnik Afrique, 1920, 25.07.2022
Ce lundi, Emmanuel Macron commence une visite de quatre jours en Afrique subsaharienne qui l'emmènera au Cameroun, au Bénin et en Guinée-Bissau, alors que le chef de la diplomatie russe continue sa tournée au Congo. Les deux pays évoquent l’Afrique parmi les principales axes de leur politique extérieure.
L’Afrique, la priorité des priorités pour le chef de l’État? Trois mois après sa réélection, Emmanuel Macron retourne pour quatre jours en Afrique.
Le Président se rendra au Cameroun, au Bénin et en Guinée-Bissau, soucieux de réinventer la relation entre la France et l'Afrique, en plein milieu de la visite de Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de la Russie, sur le continent africain, qu’il considère aussi comme l’une de ses priorités diplomatiques, commerciales et industrielles.

Les enjeux du voyage

Ce déplacement en Afrique, aura notamment pour thèmes la crise alimentaire provoquée par le conflit ukrainien, les enjeux de production agricole, les possibilités d'investissements français et les questions sécuritaires, avait annoncé la présidence.
Il s'agit de "marquer la continuité et la constance de l'engagement du Président de la République dans la démarche de renouvellement de la relation avec le continent africain", commente l'Élysée.
Outre les enjeux "globaux" en Afrique, il y en a de plus locaux. La première étape de ce déplacement sera le Cameroun, première économie d'Afrique centrale. Emmanuel Macron s'entretiendra mardi avec son homologue Paul Biya, 40 passés à la tête du pays et critiqué actuellement par la communauté internationale. Les questions de lutte antidjihadiste dans le nord du Cameroun seront également abordées.
Mercredi, le Président français se rendra au Bénin. Il devrait notamment y aborder la restitution d’œuvres d’art par la France l’an dernier.
Le nord du pays est confronté à une multiplication d'attaques meurtrières, alors que la menace djihadiste s'étend du Sahel aux pays du golfe de Guinée. L’Élysée déclare que Cotonou souhaite un appui français en matière de soutien aérien, de renseignement et d'équipements.
Jeudi, M. Macron achèvera sa tournée en Guinée-Bissau, petit pays ouest-africain abonné aux crises politiques dont le Président Umaro Sissoco Embalo s'apprête à prendre la tête de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao).
Le chef de l'État sera accompagné des ministres des Affaires étrangères et des Armées, Catherine Colonna et Sébastien Lecornu, du ministre délégué au Commerce extérieur Olivier Becht ainsi que de la secrétaire d'État chargée du Développement, Chrysoula Zacharopoulou.

Une grande tournée africaine de Lavrov

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov est arrivé dimanche soir à Oyo, dans le nord du Congo, où il a entamé la deuxième étape de sa tournée africaine débutée au Caire en Egypte.
Son programme prévoit de passer une nuit dans ce fief du chef de l'État congolais Denis Sassou Nguesso, à 400 kilomètres au nord de Brazzaville. Le président Sassou Nguesso et le ministre Sergueï Lavrov auront des entretiens en tête-à-tête lundi.
Le ministre russe se rendra ensuite en Ouganda et en Ethiopie. Au Caire, il s'est efforcé de rassurer ses partenaires égyptiens, quant aux risques d'insécurité alimentaire, en Afrique notamment, après l'accord sur des "couloirs sécurisés" pour les exportations de céréales.
Quelques jours avant le début de ce voyage, les autorités russes ont annoncé la tenue d’un sommet Russie-Afrique en 2023.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала