Gazprom met fin à l'exploitation d'une turbine de Siemens, limitant ses livraisons européennes

© Sputnik . Dmitri LeltchoukNord Stream
Nord Stream  - Sputnik Afrique, 1920, 25.07.2022
Le groupe russe Gazprom a annoncé son intention de réduire davantage les livraisons de combustible bleu vers l'Europe via le gazoduc Nord Stream.
Le géant gazier russe met fin à l'exploitation d'une autre turbine de Siemens et limite, à partir du 27 juillet, ses livraisons vers l'Europe via le gazoduc Nord Stream à 33 millions de mètres cubes par jour au maximum, soit à 20% de sa capacité totale.
Auparavant, Gazprom a déjà réduit à 40% des capacités ses livraisons via Nord Stream, invoquant l'absence d'une turbine en maintenance au Canada, nécessaire pour faire fonctionner une station de compression.
Nord Stream relie la Russie au nord de l'Allemagne via deux conduites passant sous le mer Baltique de 1.224 kilomètres et d'une capacité totale de 55,5 milliards de mètres cubes par an. Depuis l'Allemagne, principal client, du gaz est exporté vers plusieurs pays européens.

Craintes au sein l'UE

Même le fonctionnement de Nord Stream à 40% de sa capacité ne permettra pas d'assurer l'approvisionnement des particuliers et des entreprises durant tout l'hiver en Europe.
La semaine dernière, la Commission européenne a proposé un plan visant à diminuer de 15% la demande de gaz à court terme, avec la possibilité de rendre cet objectif contraignant en cas d'urgence. Or, selon l'agence Bloomberg, cette proposition suscite l'opposition de plusieurs pays membres de l'UE.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала