Donbass - Sputnik Afrique, 1920, 21.07.2022
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass.

Kiev prépare une peine maximale de 15 ans de prison pour ceux qui veulent avoir le passeport russe

© Sputnik . Sputnik / Aller dans la banque de photosDes passeports russe et ukrainien
Des passeports russe et ukrainien - Sputnik Afrique, 1920, 25.07.2022
Plus de 18.000 habitants de la région de Zaporojié ont déjà déposé leur demande de passeport russe. Ce fait irrite les autorités ukrainiennes qui envisagent des amendes et des lourdes peines de prison pour ceux qui choisissent la nationalité russe.
Les autorités ukrainiennes veulent empêcher à tout prix les habitants de la région de Zaporojié qui vivent désormais sur les territoires contrôlés par la Russie de s’adapter à la nouvelle vie.
Ainsi, le vice-ministre chargé des Territoires occupés et de la Réintégration, Anatoliy Stelmakh a annoncé que le ministère envisageait de "renforcer la responsabilité pénale pour toutes les catégories de personnes qui ont reçu ces passeports".
"Si l'on considère le projet de loi, que nous traitons actuellement, alors selon certains articles, la peine va d'une amende jusqu’à 15 ans de prison", a-t-il souligné.

Une procédure simplifiée

Le 25 mai, le Président russe a signé un décret permettant aux résidents des régions de Zaporojié et Kherson d’obtenir la citoyenneté russe à travers une procédure simplifié. Le 11 juillet, Vladimir Poutine a étendu cette mesure à tous les citoyens ukrainiens.
Pour le moment, plus de 18.000 habitants de Melitopol et Berdiansk (région de Zaporojié) ont déposé une demande de passeport alors que le nombre de bureaux de passeport doit atteindre 12 dans le prochain temps.

Le retour des réfugiés

Dans le même temps, la chaîne Euronews a constaté le 22 juillet que "des milliers des personnes rentrent chez eux sur les territoires qui ont été occupés par les forces russes".
La chaîne évoque entre 150-200 voitures par jour qui passent le point de contrôle ukrainien. Cité par les médias, certains Ukrainiens disent qu'"ils reviennent non seulement pour retrouver leurs familles, mais aussi à la recherche d'un travail qu'ils n'ont pas pu trouver sur le territoire ukrainien".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала