Le FSB a sapé une opération ukrainienne de détournement d’avions russes

© Sputnik . Vitali Bélooussov / Aller dans la banque de photosDes avions de chasse Su-35S
Des avions de chasse Su-35S - Sputnik Afrique, 1920, 25.07.2022
L’Ukraine a planifié de payer des pilotes russes pour qu’ils détournent des avions, annonce le FSB qui se félicite d’avoir sapé ces plans. La nationalité de l’UE serait également parmi les bonus promis. L’affaire aurait également impliqué le principal enquêteur de Bellingcat Christo Grozev.
Des membres du renseignement militaire ukrainien ont tenté de recruter des pilotes russes, leur promettant une récompense et la nationalité de l’un des pays de l’UE, afin qu’ils détournent des avions vers l’Ukraine, a déclaré ce lundi le Service fédéral de sécurité (FSB).
Cette opération était supervisée par les services secrets de l’Otan, souligne le FSB.
Les enquêteurs disent avoir déjà identifié les Ukrainiens impliqués ainsi que leurs complices. Ils ont également publié une vidéo montrant un entretien téléphonique entre un membre du service du renseignement du ministère ukrainien de la Défense et un pilote russe. Le premier promet de payer pour un avion un, voire deux millions de dollars.
Les agents ukrainiens auraient également tenté de stimuler les pilotes russes par des promesses d'évacuer leurs femmes aux pays baltes, en Allemagne et en Bulgarie.

Un plan impliquant un enquêteur de Bellingcat?

Kiev voulait détourner un Su-24, un Su-34 ou un Tu-22M3. Un coursier a été arrêté au moment de la remise de l’avance à hauteur de 4.000 dollars. Le navigateur de l’avion détourné aurait dû être empoisonné avant le décollage puis l’avion aurait dû être intercepté au-dessus de l’Ukraine et effectuer un atterrissage forcé.
Christo Grozev, principal enquêteur de Bellingcat, un groupe indépendant d'enquêtes en ligne, aurait également participé à ces projets, a déclaré un agent du FSB dans un reportage diffusé par la chaîne Rossiya 24. Grozev aurait trouvé deux coursiers censés remettre l’argent au pilote russe.
"Nous avons des informations concernant des liens de Grozev avec le MI6 [britannique] non seulement issues de ces déclarations. Ces derniers temps, le renseignement ukrainien a arrêté de cacher ses liens avec les services secrets de l'Otan", a-t-il indiqué.
Christo Grozev a pour sa part démenti ces informations, dans une interview à la radio. Selon lui, l'équipe de Bellingcat était juste en train de tourner un documentaire sur un jeu mené entre les services secrets russes et ukrainiens.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала