La Russie et l’Ouganda définissent les contours de leur coopération

© RuptlyLe ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov et le Président ougandais Yoweri Museveni en Ouganda
Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov et le Président ougandais Yoweri Museveni en Ouganda - Sputnik Afrique, 1920, 26.07.2022
Lors de la visite de Sergueï Lavrov en Ouganda, les deux pays ont convenu d’approfondir leur coopération non seulement dans l’énergie et le commerce agricole, mais aussi dans des domaines peu évidents au premier regard.
L’énergie, la prospection géologique, les télécommunications, l’agriculture ou bien les technologies nucléaires et spatiales sont parmi les domaines dans lesquels Moscou et Entebbe comptent élargir leur coopération, a annoncé le chef de la diplomatie russe en visite dans ce pays africain.
"Nous nous sommes mis d’accord pour étudier ces questions en profondeur à l’approche d’une nouvelle réunion de la commission intergouvernementale programmée pour octobre prochain", a fait savoir M.Lavrov.

Pas que l’agriculture, mais aussi le nucléaire

Sur fond de tensions inédites entre la Russie et l’Occident, les deux pays envisagent de "trouver des moyens de coopération en matière d’énergie et de commerce agricole qui seront exempts de toute pression extérieure et des humeurs de nos collègues occidentaux", a souligné le ministre.
Il a notamment évoqué des "projets en matière d’utilisation de technologies nucléaires à des fins médicales", ainsi que les "perspectives de coopération dans l’éventuel lancement d’un satellite ougandais sur l’orbite terrestre".

L’Ouganda explique son refus d’adopter une position antirusse

Pour sa part, le Président Yoweri Museveni a tenu à souligner en conférence de presse conjointe que la Russie a "toujours soutenu l’Ouganda" et "ne lui a jamais fait de mal".
"Nous n’avons jamais eu de problèmes. Et pourtant, on voulait que nous adoptions une position antirusse […]. Mais comment est-ce possible: nous avons même pardonné ceux qui nous avaient colonisés. Est-ce possible pour nous d’agir contre ceux qui ne nous ont jamais porté aucun préjudice?", s’est interrogé le dirigeant.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала