Borrell s’est plaint d’être moins populaire dans la presse occidentale que Lavrov

© AFP 2022 AFP PHOTO / Russian Foreign Ministry / handoutSerguei Lavrov et Josep Borrell à Moscou
Serguei Lavrov et Josep Borrell à Moscou - Sputnik Afrique, 1920, 27.07.2022
Le haut représentant de l’Union européenne a exprimé son désarroi face à la popularité du chef de la diplomatie russe dans les médias occidentaux qui rend son propre discours inaudible.
Josep Borell a du mal faire à faire résonner la voix de l’Union européenne dans les médias. Le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité a donné une interview à la radio espagnole Cadena SER afin d’expliquer la situation actuelle en Europe sur le plan énergétique, mais aussi sur le conflit en Ukraine.

M.Borrell s’est exprimé sur la visite du ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, en Afrique. Il a exprimé son mécontentement vis-à-vis des médias occidentaux. Selon lui, ces derniers accordent trop d’importance aux déclarations de M.Lavrov, tandis que les siennes ne sont tout simplement pas retransmises. Il affirme que cette couverture médiatique occidentale offre une caisse de résonance au discours russe.
"Lavrov va en Afrique pour dire que les sanctions européennes sont la cause des problèmes, [...] et toute la presse occidentale le répète. Je vais en Afrique dire le contraire, que les sanctions n'ont rien à voir avec ça, et personne ne le relaie", a déclaré M.Borrell.
Il a également déclaré qu'après le récent sommet en Afrique, où le président de l'UE, Charles Michel, s'était rendu, il n'avait pas vu une seule mention dans les médias à ce sujet. M.Borrell a expliqué cela par une certaine tendance à écouter l’ennemi.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала