Banni en Europe, le charbon russe se redirige vers l'Afrique et l'Asie

© Sputnik . Evguéni Epantchintsev / Aller dans la banque de photosCharbon
Charbon - Sputnik Afrique, 1920, 28.07.2022
Sur fond de décision de l'UE d'arrêter complètement les achats de charbon russe en août, la structure des exportations du pays se transforme et se tourne davantage vers d'autres régions, surtout vers le continent noir et les pays asiatiques, note un institut de recherche.
La structure des exportations russes de charbon se transforme inévitablement face à la politique des sanctions antirusses adoptée par l'Europe. La redirection des livraisons vers des destinations alternatives s'est accélérée en juillet, notent des experts de l'Institut russe de l'énergie et des finances.
Ces changements étaient cependant encore insignifiants entre avril et juin, lorsque les livraisons vers l'Europe représentaient toujours 33 à 35% de l'ensemble des exportations, ajoutent-ils. Mais en juillet, les sociétés charbonnières se sont mises à envoyer davantage de combustible ailleurs, en premier lieu en Chine, dans les pays du Proche-Orient et d'Afrique du Nord, mais aussi en Turquie.

La France en achète davantage

Les livraisons vers l'Europe se sont rétrécies par deux, du 1erau 17 juillet, et celles vers ces nouvelles destinations ont considérablement augmenté, précisent les experts.
D'autre part, les exportations vers le Royaume-Uni se sont accrues, contrairement aux exportations directes vers la Pologne et la Finlande, qui sont tombées à zéro. Étrangement, les fournitures vers l'Italie et la France, presque inexistantes eu premier trimestre, ont augmenté.

Un arrêt définitif?

Même si les achats de charbon russe représentent 45% des importations de l'UE, Bruxelles avait décidé d'interdire dès le 11 août toutes les importations de charbon en provenance de Russie, "d'une valeur de 4 milliards d'euros par an", précisait au printemps la présidente de l'exécutif européen, Ursula von der Leyen.
Selon les calculs du Centre for research on energy and clean air (CREA), la Russie a tiré 93 milliards d'euros de revenus des exportations de combustibles fossiles, dont le charbon fait partie, du 24 février au 3 juin. L'UE en a importé 61%, pour une valeur d'environ 57 milliards d'euros.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала