Alger, Abuja et Niamey signent un mémorandum pour le gazoduc transsaharien

CC BY 2.0 / Dickson2007 / SaharaSahara (image d'illustration)
Sahara (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 29.07.2022
L'Algérie, le Nigeria et le Niger ont signé le 28 juillet un mémorandum d'entente sur un projet de gazoduc transsaharien qui permettra de transporter du gaz nigérian vers l'Europe.
Un mémorandum d'entente de concrétisation du projet du gazoduc transsaharien (TSGP) long de plus de 4.000 km a été signé le 28 juillet à Alger lors de la 3e réunion ministérielle tripartite Algérie-Niger-Nigeria, a annoncé l'agence officielle APS.
Le ministre algérien de l'Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, et ses homologues du Nigeria, Timipre Sylva, et du Niger, Mahamane Sani Mahamadou, ont cosigné le memorandum d'entente après avoir discuté des aspects du projet notamment l'état d'avancement, selon l'APS.
Pour l'instant aucune indication n'a été donnée sur la date d'achèvement de ce projet.

Gazoduc transsaharien

D'une longueur de 4.128 km dont 1.037 km en territoire nigérian, 841 km au Niger et 2.310 km en Algérie, le Trans-Saharan Gas-Pipeline (TSGP) va relier les gisements gaziers du Nigeria, en passant par le Niger, à la frontière algérienne pour se raccorder au réseau algérien.
Le gazoduc devrait transporter à terme des milliards de mètres cubes de gaz nigérian vers l'Algérie en passant par le Niger. Le TSGP permettra également sur son passage l'alimentation des régions des pays du Sahel.
L'Algérie pourra ainsi envoyer vers les pays de l'Union européenne du gaz nigérian, via le Transmed qui relie le pays à l'Italie en passant par la Tunisie, et en gaz naturel liquéfié transporté par des méthaniers.
Lors de son lancement en 2009, le coût d'investissement du Trans-Saharan Gas-Pipeline (TSGP) était estimé à 10 milliards de dollars.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала