Des contrats sur le blé ukrainien annulés? L’Égypte dément

© Photo pixabayblé
blé - Sputnik Afrique, 1920, 29.07.2022
Commentant les informations relayées par des médias occidentaux sur l’annulation de contrats d’importation de blé ukrainien, le ministre égyptien de l'Approvisionnement a expliqué à Sputnik que c’est l'appel d'offres qui a été annulé, en accord avec les fournisseurs ukrainiens.
Le ministre égyptien de l'Approvisionnement a démenti dans une interview à Sputnik les informations de Reuters selon lesquelles l'Égypte avait annulé des contrats d'achat de 240.000 tonnes de blé ukrainien. Selon Aly El-Moselhy, ces allégations sont sans fondement.
"L'appel d'offres a été annulé, nous l’avons tenu avant même le début de l'opération militaire spéciale russe. Mais il n'y avait pas d'accord sur l'envoi de cargaisons concrètes, les problèmes de logistique n'ont pas été résolus et les ports de départ n'ont même pas été déterminés. Donc, nous n’avons annulé aucun accord, dans ce cas, ils n'ont même pas été conclus", a-t-il déclaré.
En outre, selon le ministre, l'annulation de l'appel d'offres a eu lieu en accord avec les fournisseurs ukrainiens.
"La partie ukrainienne a clairement indiqué qu'elle ne serait pas en mesure de nous fournir les quatre lots de céréales inclus dans l'appel d'offres. C'est pourquoi il a été décidé d'annuler les résultats", a déclaré le ministre égyptien.
Quant à l’importation déjà convenue de céréales ukrainiennes, Aly El-Moselhy a précisé que l’Égypte attendait encore 63.000 tonnes de céréales que le pays avait achetées auparavant. "Nous savons que nos marchandises sont déjà dans le port, et elles nous seront bientôt envoyées".
Le ministre a également assuré que les Égyptiens ne devaient pas craindre les pénuries à cause de l’appel d’offres annulé: ces volumes seront reconstitués avec des exportations de blé de Russie, de Roumanie et de France.

Un accord qui donne de l'espoir

La semaine dernière, la Russie et l'Ukraine ont signé à Istanbul un accord visant à relancer les exportations de céréales et d'engrais de la mer Noire.
Lors de sa récente tournée africaine, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a indiqué, au cours d'une conférence de presse au Caire, que les exportateurs russes réitéraient leurs obligations concernant les livraisons de blé à l'Égypte. Il a regretté le refus de Kiev de déminer ses ports afin de laisser le passage aux dizaines de navires étrangers qui y sont bloqués, dont un censé transporter du blé vers l'Égypte.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала