De retour d’Ukraine, Adrien Bocquet évoque le "harcèlement médiatique" qu’il subit en France

© SputnikLe régiment ukrainien Azov aurait retenu des Noirs pour "les faire combattre" et "tomber en premier"
Le régiment ukrainien Azov aurait retenu des Noirs pour les faire combattre et tomber en premier - Sputnik Afrique, 1920, 30.07.2022
Le Français Adrien Bocquet, qui s’est rendu en Ukraine en tant que volontaire humanitaire, évoque auprès de Sputnik le "harcèlement médiatique" qu’il subit de la part de la presse hexagonale et son recours judiciaire contre Libération.
L’ex-militaire français Adrien Bocquet, revenu d’Ukraine où il était présent en tant qu’humanitaire médical, livre à Sputnik les détails de son bras de fer avec le quotidien français Libération.
En mai et juin, le service CheckNews de Libération a sorti plusieurs articles sur Adrien Bocquet, en affirmant que son récit de voyage en Ukraine ainsi que certains détails qu’il donne sur son passé professionnel contiennent au moins des incohérences sinon des affabulations.

"Ce qui est drôle dans cette histoire, c’est qu’au début je suis un héros, et dès que je commence à dire la vérité et ce qui s’est passé sur place, je deviens le menteur et le pro-russe manipulé par le Kremlin", réagit-il.

L’ex-militaire parle d’"acharnement personnel" du quotidien contre lui, ajoutant avoir déposé plainte pour diffamation aggravée.

"Les répercussions ont été désastreuses"

Adrien Bocquet évoque les graves conséquences de cette pression médiatique sur sa vie privée:

"Heureusement je suis quelqu’un de solide […]. Mais j’ai perdu beaucoup d’amis, j’ai perdu beaucoup de personnes qui malheureusement croient, excusez-moi du terme, ces c*nnards de journalistes qui viennent inventer, diffamer, même harceler. Quand vous voyez la cadence et les mots employés, c’est un harcèlement médiatique que j’ai subi".

Dans son interview à Sputnik, l’ex-militaire a évoqué également des cas de censure dans certains médias français. De plus, il affirme que le régiment ukrainien Azov aurait retenu des Noirs pour "les faire combattre" en Ukraine.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала