L'armée nigériane retrouve deux nouvelles "filles de Chibok" enlevées huit ans plus tôt

© AFP 2022 PIUS UTOMI EKPEIUne ville de l'Etat de Borno, au Nigéria
Une ville de l'Etat de Borno, au Nigéria - Sputnik Afrique, 1920, 30.07.2022
Les deux jeunes femmes faisaient partie des 276 écolières âgées de 12 à 19 ans enlevées en 2014 de leur pensionnat de Chibok, dans le nord-est du Nigeria.
L'armée nigériane a annoncé vendredi avoir retrouvé deux anciennes "filles de Chibok", huit ans après leur enlèvement par le groupe terroriste Boko Haram.
Hannatu Musa et Hauwa Luka se sont échappées de la forêt de Sambisa, enclave de Boko Haram, dans l'État de Borno (nord-est), et ont gagné la ville de Bama, en bordure de la vaste forêt, où elles se sont rendues aux forces armées.
Le général Christopher Musa, le commandant des forces militaires dans la région, les a présentées à la presse, avec leurs enfants, devant une caserne militaire à Maiduguri, la capitale régionale du Borno.
"Hannatu et Kauna ont été secourues le 26 juillet par les soldats de la 21e brigade spéciale à Bama", a-t-il déclaré.
Sur les 276 écolières enlevées en 2014, 57 avaient réussi à prendre la fuite et 80 autres avaient été échangées contre des commandants de Boko Haram dans le cadre de négociations avec les autorités.
Par la suite, d'autres jeunes filles ont été retrouvées mais plus de cent sont toujours portées disparues.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала