Un Francilien interpellé sous des soupçons de trafic illégal de médicaments en Afrique

médicaments  - Sputnik Afrique, 1920, 30.07.2022
Soupçonné de trafic de médicaments vers l’Afrique, envoyés illégalement par voie postale, un individu a été arrêté en Seine-Saint-Denis. Une affaire qui lui aurait rapporté environ 5.000 euros par mois.
Un homme de 51 ans, trafiquant présumé de médicaments, a été interpellé le 26 juillet à la gare RER de La Courneuve Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, relate Le Parisien.
L’individu était en possession de 350 boîtes d’amoxicilline, antibiotique prescrit pour lutter contre plusieurs espèces de bactéries.
Selon le quotidien, cet originaire du Cameroun est soupçonné d’avoir envoyé régulièrement ces médicaments dans son pays natal par voie postale pour gagner de l’argent de manière illégale.
Lors d’une perquisition menée à son domicile, 500 autres boîtes d’antibiotiques ont été découvertes. Dans les deux cas, il s’agit de médicaments authentiques, issus de laboratoires pharmaceutiques.
En outre, une somme de 42.000 euros en espèces a aussi été saisie, indique le média.
En plus de cela, l’individu disposait d’ordonnances dérobées à un médecin parisien.
Le Parisien précise que ce "business" lui aurait rapporté près de 5.000 euros par mois.
L’"entrepreneur" se procurait cette marchandise "sur le marché noir à Saint-Ouen", d’après le quotidien. Quant à son fournisseur, il n’a pas encore été identifié.

Une délinquance réitérée

Comme le rapporte Le Parisien, l’individu avait déjà été arrêté pour des faits identiques en 2018.
Il sera ainsi jugé en 2023 pour "contrebande, escroquerie, exercice illégal de la pharmacie".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала