Une Agence d’administration des zones économiques spéciales lancée au Tchad

CC BY-SA 4.0 / Superyouss / Place de la Nation à N'Djaména, République du Tchad
Place de la Nation à N'Djaména, République du Tchad - Sputnik Afrique, 1920, 30.07.2022
Les autorités tchadiennes ont créé une agence pour développer des zones économiques spéciales dans le pays, selon Alwihda. Un nouvel effort de la République pour faire partie des états africains abritant au moins une de ces zones sur son territoire.
Un décret portant création d'une Agence d'administration des zones économiques spéciales (AAZES) au Tchad a été signé le 28 juillet par le président du Conseil militaire de transition Mahamat Idriss Deby, relate l’hebdomadaire tchadien Alwihda.
La structure directement rattachée à la Présidence tchadienne a pour but de développer, promouvoir et superviser les ZES, encore absentes dans le pays.
Le média précise que l’établissement disposera d’une autonomie financière et sera dirigé par un conseil d'administration et une direction générale.

Les ZES en Afrique

Selon les données de l’Onu, les ZES se sont développées relativement tard en Afrique. La plupart des programmes ayant été adoptés dans les années 1990 et 2000. À ce jour, 37 des 54 pays du continent ont créé au moins une ZES.
Les plus grandes concentrations de ZES se trouvent au Kenya (61), au Nigéria (38), en l’Éthiopie (18) et en l’Égypte (10).
La sous-région qui accueille le plus de ZES est l’Afrique de l’Est, avec environ 50 % du total, suivie par l’Afrique de l’Ouest (24 %) et l’Afrique du Nord (10 %), précise l’édition 2021 du guide sur les ZES de l’UNCTAD.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала