Le Maroc et le Niger signent une déclaration sur la lutte contre la traite des êtres humains

© Sputnik . Aleksei Vitvitskiy / Aller dans la banque de photosMaroc
Maroc - Sputnik Afrique, 1920, 01.08.2022
Le Maroc et le Niger se sont mis d'accord pour un échange d'expériences et de bonnes pratiques en matière de lutte contre la traite des êtres humains, en signant un document à ce sujet à Rabat.
Les autorités marocaines et nigériennes ont signé, ce lundi 1er août, une déclaration d'entente en vue d'intensifier leur coopération en matière de lutte contre la traite des êtres humains à travers l'échange d'expériences et des bonnes pratiques et le renforcement des capacités des acteurs dans ce domaine.
L'accord a été signé entre la Commission marocaine de coordination des mesures de lutte et de prévention contre la traite des êtres humains d'une part, et la Commission nigérienne de coordination de lutte contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants et l'Agence nationale de lutte contre la traite des personnes et le trafic de migrants en République du Niger, d'autre part.
La cérémonie de signature s'est tenue à l'occasion de la commémoration de la Journée internationale de lutte contre la traite des êtres humains.
S'exprimant lors de cette cérémonie, le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi a noté qu'une commission nationale avait été créée pour coordonner les efforts de toutes ces composantes (départements gouvernementaux, institutions publiques et associations de la société civile) pour lutter contre ce crime et en tarir les sources. Le ministère marocain de la Justice a déjà conclu 79 conventions de coopération judiciaire dans le domaine pénal avec des pays européens, américains, africains, asiatiques ou arabes, a-t-il rappelé.
Depuis le 25 juillet, la Commission marocaine de coordination des mesures de lutte et de prévention contre la traite des êtres humains organise une série d’activités en partenariat avec l'Union européenne et le bureau Maroc de l’Office de l'Onu contre la drogue et le crime. Le programme d'activités prévoit notamment une simulation conjointe d’enquête et de procès, portant sur des affaires de traite de personnes et de trafic illicite de migrants.Celle-ci se tiendra à Casablanca du 2 au 5 août.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала