Succès mitigé pour le lancement du Sango Coin, la cryptomonnaie centrafricaine

© Photo Pixabay / vjkombajnCryptomonnaie (image d'illustration)
Cryptomonnaie (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 01.08.2022
Le Sango Coin, la crypto-monnaie nationale centrafricaine, vit une première semaine d’échange mi-figue mi-raisin. Le pays compte sur sa devise virtuelle pour attirer de nouveaux investisseurs.
La nouvelle cryptomonnaie de la République centrafricaine a connu des débuts laborieux. Lancé ce 25 juillet, le Sango Coin a suscité des échanges d’un montant équivalent à 1,2 million de dollars, rapporte la radio sud-africaine S-ABC. Quelques 13 millions de jetons ont été vendus, sur les 210 millions proposés à la vente.
Un démarrage poussif comparé au lancement d’autres cryptomonnaies, de l’avis des observateurs. L’heure n’est cependant pas aux conclusions et il faudra sans doute attendre la fin de l’année pour en savoir plus sur la bonne tenue du Sango Coin.
Les Sango Coin ont été lancés depuis une plateforme dédiée, au prix de 0,1 dollar par jeton. La devise est également achetable avec du bitcoin, de l’Ethereum et avec les plupart des stable coins aux normes ERC-20 et BEP-20.

Un projet multi-facettes

Le Sango Coin est la première devise numérique d’Afrique. Elle sera adossée aux ressources naturelles du pays comme le diamant, le cuivre, le lithium ou le cobalt. Les détenteurs de jetons auront notamment la possibilité d’investir dans de prochaines d’extractions minières. L’achat de Sango à hauteur de 60.000 dollars permet également d’avoir droit à la citoyenneté centrafricaine.
Les autorités souhaitent par ailleurs créer un "crypto-hub africain, à fiscalité nulle", pour faciliter l’essor de l’industrie crypto dans le pays. L’île des Singes non loin de la capitale Bangui a été désignée à cet effet.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала