Des échauffourées lors de la conférence de presse de Yéli Monique Kam au Burkina Faso

© Photo Pixabay / AluminumAzaleaMonument des Martyrs, Burkina Faso, Ouagadougou
Monument des Martyrs, Burkina Faso, Ouagadougou - Sputnik Afrique, 1920, 02.08.2022
Yéli Monique Kam, présidente du Mouvement pour la renaissance du Burkina Faso (MRB), a officialisé lors d’une conférence de presse le 30 juillet à Ouagadougou le lancement du mouvement M30 Naaba Wogbo. Toutefois, des incidents ont eu lieu en marge de l'évènement.
La contestation de la politique française en Afrique prend forme au Burkina Faso. Le 30 juillet, Yéli Monique Kam et ses partisans ont annoncé lors d’une conférence de presse au mémorial Thomas Sankara la création du mouvement M30 Waaba Wogbo. Celui-ci souhaite mettre un terme à la présence française dans le pays et rompre les accords de coopération avec Paris. Le 12 août, une marche pacifique vers l’ambassade de France sera organisée, afin de réclamer le départ de l’ambassadeur, Luc Hallade, dont les propos tenus le 14 ont irrité de nombreux Burkinabés.
La présidente du mouvement a prêté serment d’être fidèle à ses objectifs:
"Moi Yéli Monique Kam, j’affirme mon patriotisme, mon appartenance et mon amour pour mon pays et pour tous les autres continents. Notre lutte ne vise pas les peuples, mais la politique française en Afrique. Je m’engage à lutter contre la domination, la politique française en Afrique et ses alliés américains jusqu’à la libération complète de mon pays et de la terre de mes ancêtres afin de la léguer intacte aux générations futures. Je jure d’être fidèle à l’idéal du M30 Waaba Wobgo pour un Burkina uni prospère et stable", a-t-elle déclaré.
Toutefois, l’événement a été interrompu par des individus qui ont fait irruption dans la salle pour agresser Mme Kam et ses partisans, rapporte Libre info. Les échauffourées ont occasionné des blessés.
"Un gros bras est venu, il m’a dit toi là tu vas voir, en même temps, il m’a soulevé pour me jeter dehors. J’ai tellement mal que je n’arrive plus à respirer et à marcher. Il y a des membres du mouvement qui sont pro-français. Je suis sûre que ce sont eux qui ont envoyé ces personnes pour nous agresser. Ces personnes sont venues dans une voiture rouge sans immatriculation", relate un blessé.
Le Faso rapporte que la police est intervenue et a ordonné à son journaliste d’effacer les photos prises.

Naissance du M30

L’idée de la naissance du mouvement du M30 est survenue le lendemain des propos tenus par l’ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade. Le 14 juillet, il avait indiqué que des internautes accusaient "sans preuves" la France de jouer un double jeu dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel. Cette déclaration avait été mal reçue par une partie de l’opinion publique.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала