Burkina: l'armée reconnait la mort de civils lors d'un raid aérien, une enquête ouverte

© AP Photo / Theo RenautUn militaire burkinabé, image d'illustration
Un militaire burkinabé, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 03.08.2022
L’armée burkinabè a annoncé, mercredi, avoir ouvert une enquête après des frappes aériennes sur des terroristes qui ont été également touché des civils dans plusieurs localités de l’Est du pays, rapporte l’Agence d’information du Burkina.
L’armée burkinabè a indiqué avoir neutralisé dans des frappes aériennes le 1er août plusieurs terroristes dans les localités de Djamanga, Djabiga Mandéi, Bounou, Obiagou et Pognoa-Sankado dans la région de l’Est.
Toutefois, précise la même source, elle dénonce avoir touché des civils qui se trouvaient à proximité "d’un repère terroriste" sur l’axe Kompienga-Pognoa.
"Une enquête a été immédiatement ouverte en vue de situer les responsabilités", assure l’armée sans donner à ce stade le nombre de victimes civils ni le nombre de terroristes abattus.
Le Burkina Faso essuie depuis six ans dans plusieurs de ses localités, de régulières attaques terroristes qui ont tué plusieurs centaines de personnes, provoqué le déplacement de près de 2 millions d’autres et entraîné la fermeture de milliers d’écoles et de centre de santé.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала