Donbass - Sputnik Afrique, 1920, 21.07.2022
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass.

Enquête de Sputnik: des Ukrainiens vendent des armements de l'Otan au Moyen-Orient

© AFP 2022 Samuel Corum/Getty Images/AFPLes fusils d'assut M4 américains. Image d'illustration
Les fusils d'assut M4 américains. Image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 04.08.2022
Avec le début de l'opération militaire russe, l'Otan a commencé à livrer dans des quantités sans précédent des armes à l'armée ukrainienne. L'Alliance s'attendait à maîtriser ainsi la Russie, mais n'a pas tenu compte du fait que ses armes pourraient se retrouver sur le marché noir à la fois des pays de l'Otan et du monde entier.
Sputnik Arabic a mené sa propre enquête sur les ventes d'armes de l'Otan livrées à l'Ukraine aux pays arabes.

Début de l'enquête

Surfant sur le "darknet", la rédaction a trouvé un site de vente d'armes avec une annonce en russe disant "UKRAINE ARMEMENT". Selon les statistiques du site, plus de 32 transactions ont déjà été effectuées. Se retrouvent en vente des fusils M4, à des prix commençant à 2.400 dollars. La localisation: Kiev. Seuls ceux qui ont acheté quelque chose peuvent laisser un commentaire.
© SputnikEnqûete - capture d'écran 1
Enqûete - capture d'écran 1 - Sputnik Afrique, 1920, 04.08.2022
Enqûete - capture d'écran 1
Le hic, c'est que le coût officiel des fusils d'assaut M4, selon les estimations du Pentagone, varie en fonction de la modification de l'arme de 600 à 1.200 dollars.
Les correspondants de Sputnik ont décidé de jouer le rôle d'un client: un certain Houthi yéménite avec le pseudonyme 3ladin_houthi voulant acheter une arme.
Via le formulaire de contact sur le site, le vendeur demande de communiquer vie la messagerie Wickr. Afin de ne pas éveiller les soupçons des vendeurs ukrainiens, les questions ont été écrites en arabe puis traduites en anglais via un traducteur en ligne.

"M4 avec livraison au Yémen"

Tout d'abord, la rédaction a directement demandé au vendeur s'il serait en mesure de livrer un lot d'armes au Yémen. Après un "oui", le vendeur laisse entendre que la livraison est faite par voie maritime.
© SputnikEnqûete - capture d'écran 2
Enqûete - capture d'écran 2 - Sputnik Afrique, 1920, 04.08.2022
Enqûete - capture d'écran 2
"De quoi avez-vous besoin exactement et en quelle quantité?", demande-t-il, laissant suggérer qu'ils sont prêts à vendre non seulement les fusils déclarés dans l'annonce, mais aussi d'autres armements.
Les correspondants ont clairement fait savoir qu'ils étaient intéressés par toutes les armes proposées et ont écrit une phrase pour donner confiance au vendeur. "Nous, les Houthis, luttons également contre les occupants de notre pays – tout comme vous."

Armements et méthodes de livraison

La partie ukrainienne était prête à vendre non seulement des fusils de fabrication américaine, mais également des grenades. Les fusils seront livrés avec des munitions.
"Nous livrerons les armes dans des barils d'huile de moteur. Chacun contiendra 10 fusils M4, 2.000 cartouches, 200 grenades. L'expédition par mer prendra 10 jours. Au port, vous n'obtiendrez que des barils d'huile de moteur qui n'éveilleront aucun soupçon", explique le vendeur sur le mode de transport.
Afin de comprendre le volume de leurs stocks, la rédaction a décidé de demander 100 barils. C'est en barils que les marchands d'armes ukrainiens mesurent le volume des livraisons. Toutefois, leurs capacités pour un client étaient limitées à 20.
"Au total, 20 barils contiendront environ 200 fusils avec munitions et 400 grenades. Tout cela coûtera environ 400.000 dollars", poursuit le vendeur.

Détails de la vente

Les correspondants ont alors demandé les conditions détaillées sur l'accord et sur la livraison de contrebande au port de Hodeïda, le seul contrôlé par les Houthis yéménites.
© SputnikEnqûete - capture d'écran 3
Enqûete - capture d'écran 3 - Sputnik Afrique, 1920, 04.08.2022
Enqûete - capture d'écran 3
Voici les termes et conditions de l'accord:
"Nous invitons un administrateur à notre chat et, en sa présence, nous discutons des détails de l'accord.
1.
Après un accord, nous écrivons tous les deux dans le chat que les termes de l'accord nous conviennent. Vous déposez 400.000$ en cryptomonnaie via le système Monero XMR sur votre compte.
2.
Ensuite, j'envoie la marchandise.
3.
Vous recevez la marchandise. Vous la vérifiez. Si tout vous convient, alors vous écrivez dans le chat "le vendeur a pleinement rempli ses obligations, transférez mon acompte au vendeur".
4.
Ensuite, l'administrateur m'envoie un acompte en gardant 2% du montant de la transaction.
C'est tout!"
Le vendeur en a révélé bien plus que ce à quoi la rédaction s'attendait. Il s'avère qu'un certain assistant apparaît dans l'affaire et agit en tant que garant de l'exécution de la transaction. Il obtient 2% de chaque transaction: dans notre cas, il obtiendrait 8.000 dollars.
De Kiev à Hodeïda en 10 jours
Étant donné que le port yéménite de Hodeïda est assez éloigné de l'Ukraine, le vendeur devrait avoir une sorte de chemin prêt à l'emploi pour réussir à livrer en 10 jours.
© SputnikEnqûete - capture d'écran 4
Enqûete - capture d'écran 4 - Sputnik Afrique, 1920, 04.08.2022
Enqûete - capture d'écran 4
"1. Nous préparerons les marchandises, les mettrons dans des barils et les chargerons sur le navire avec l'aide de nos collègues en Pologne.
2. Le navire suivra la route indiquée sur la carte. Le navire transportera de l'aide humanitaire - généralement personne ne les inspecte. Oui, et 20 barils n'éveilleront les soupçons de personne. C'est pourquoi nous ne pouvons pas en envoyer 100: il pourrait y avoir des questions."
Selon une carte, envoyée par le vendeur, les armes ne seront chargées sur le navire qu'au large du Portugal. La rédaction ignore comment les armements iront au Portugal depuis la Pologne.
Comme tous les colis, celui-ci aurait un traqueur en ligne qui fournit des informations détaillées. Toutes ces informations apparaissent à l'acheteur immédiatement après le virement de l'acompte.
© SputnikEnqûete - capture d'écran 5
Enqûete - capture d'écran 5 - Sputnik Afrique, 1920, 04.08.2022
Enqûete - capture d'écran 5
Au terme des négociations, le vendeur ukrainien a laissé aux "Houthis", un message très chaleureux:
"Aucun problème. Nous sommes de ton côté. Tu dois te battre."
© SputnikEnqûete - capture d'écran 6
Enqûete - capture d'écran 6 - Sputnik Afrique, 1920, 04.08.2022
Enqûete - capture d'écran 6
Pour mettre fin au dialogue, la rédaction a écrit qu'elle – le client – vérifiera le compte, ce qui est nécessaire pour effectuer un acompte en cryptomonnaie, et qu'elle reviendra à la transaction.
Les plates-formes du "darknet" exigent une vérification interne des comptes d'utilisateurs pour limiter les activités des services spéciaux ou des forces de l'ordre qui chassent la contrebande d'armes.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала