Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    L’IRAN A CONFIRME QU’IL EST PRET AUX POURPARLERS SUR SON DOSSIER NUCLEAIRE SANS CONDITIONS PRELIMINAIRES

    Actualités
    URL courte
    0 2 0 0

    L’Iran a confirmé qu’il est prêt aux pourparlers avec toutes les parties intéressées sur son dossier nucléaire sans aucune condition préliminaire.

    L’Iran a confirmé qu’il est prêt aux pourparlers avec toutes les parties intéressées sur son dossier nucléaire sans aucune condition préliminaire. Le porte-parole du MAE iranien Mohammed Ali Hosseini a fait cette déclaration dimanche à la conférence de presse à Téhéran.
    Téhéran ne trouve pas que la situation autour du « dossier nucléaire iranien » se trouve dans une impasse, a dit le diplomate iranien. La partie opposée est plus motivée qu’auparavant pour chercher une issue logique et basée sur les normes internationales. Cette approche pourrait favoriser la solution du problème, a ajouté Hosseini.
    Entre-temps, les six médiateurs internationaux (cinq membres permanents du Conseil de Sécurité et l’Allemagne) n’ont pas su trouver un consensus sur le nouveau projet de résolution au sujet du problème iranien, a annoncé le porte-parole du département d’état des Etats-Unis Curtis Cooper. Il a indiqué que les représentants de ces pays continueraient à travailler sur le document au Quartier Général de l’ONU à New-York. Le projet prévoit l’élargissement des sanctions économiques contre l’Iran car celui-ci n’a pas accompli les exigences de la résolution précédente du CS – d’arrêter l’enrichissement d’uranium avant le 21 février. Le thème iranien sera débattu aujourd’hui à la réunion des ministres des affaires étrangères de l’Union Européenne à Bruxelles. Ils vont appeler à durcir les sanctions contre l’Iran. Les ministres vont également étudier la possibilité de lancer une nouvelle étape de négociations avec l’Iran. Le membre du Conseil sur la politique extérieure de défense de Russie Vladimir Avertchev prend la parole :
    Nous assistons aujourd’hui à la nouvelle étape de l’évolution de la situation. D’après le rapport de l’AIEA, l’Iran ne remplit pas les conditions qui ont été posées dans la résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU. Mais l’Iran permet aux inspecteurs de l’AIEA de visiter tous les sites qui les intéressent. Donc, l’Iran mène un double jeu. D’une part, il fait marcher de nouvelles centrifugeuses, qui assurent l’enrichissement d’uranium en grande quantité. D’autre part, il veut monter que ce processus reste transparent pour la communauté internationale et qu’il est prêt à respecter le régime de non-prolifération. On ne sait pas s’il arrivera à en convaincre la communauté internationale, dit l’expert russe.
    La situation est d’autant plus ténébreuse que Téhéran a annoncé l’apparition d’une nouvelle coupure avec une vue de symbole atomique. Il prétend que cette coupure va rappeler aux citoyens du pays et au monde entier que l’Iran passe à un nouveau stade de développement scientifique et technique.

    Lire aussi:

    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    «Сonséquences imprévues»: comment les sanctions US contre l'Iran frapperont UE
    Accord nucléaire: où passe la ligne rouge pour l’Iran?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik