Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LA RUSSIE BLAME LES ATTAQUES TERRORISTES

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    La Russie blâme les attaques terroristes perpétrées cette semaine en Algérie, au Maroc, en Irak. Ici le commentaire de notre observateur politique Edouard Sorokine. La déclaration du MAE de Russie traite les actions des terroristes de manœuvres ignobles dont souffrent une nouvelles fois des civils innocents.

    La Russie blâme les attaques terroristes perpétrées cette semaine en Algérie, au Maroc, en Irak. Ici le commentaire de notre observateur politique Edouard Sorokine.
    La déclaration du MAE de Russie traite les actions des terroristes de manœuvres ignobles dont souffrent une nouvelles fois des civils innocents. Le 11 avril dans la capitale algérienne deux voitures piégées ont explosé, l’une étant placée devant le bâtiment du gouvernement. L’explosion a fait 30 morts et pus d’une centaine de blessés. À la veille, des explosions ont retenti dans la ville marocaine Casablanca, où trois terroristes kamikazes ont fait actionner leurs engins en tuant un policier.
    La vague d’attaques terroristes va croissant. Rappelons les événements des deux derniers mois. En Turquie, un avion de ligne avec 175 passagers à bord est entre les mains des terroristes. La police a réussi à libérer les otages après plusieurs heures de négociations. En Irak, les combattants ont employé une nouvelle tactique : le recours à l’arme chimique. Dans la ville d’Al-Falouja, les kamikazes ont fait exploser deux camions pleins de chlore liquéfié. Un autre camion a explosé à Ramadi. Ces trois explosions ont fait au moins 8 morts et 350 victimes d’intoxications ont été hospitalisées. Une affreuse attaque terroriste en Inde dans un train Delhi-Lahore a coûté la vie à 65 personnes. Deux engins explosifs dans les wagons ont provoqué un incendie. Les grilles installées sur les fenêtres par souci de sécurité rendaient l’évacuation des gens difficile. Plusieurs gens ont brûlé ou sont morts asphyxiés par la fumée. Enfin, l’explosion dans le parlement en Irak qui a fait plusieurs victimes.
    Il est clair qu’il est impossible de combattre le terrorisme par la force. Celui-ci n’est pas viable sans argent et sans nouveaux adeptes. Donc, il faut couper les flux financiers et priver les organisations terroristes de possibilité de recruter les combattants.
    Les différences politiques, économiques et religieuses alimentent le terrorisme. La communauté internationale doit tout faire pour prévenir la scission du monde en deux parties : l’humanité dite « civilisée » et tout le reste. Cela mènerait à une catastrophe globale que pourraient provoquer l’inertie intellectuelle et les préjugés de la « guerre froide », trouve le chef de diplomatie russe Sergei Lavrov.

    Lire aussi:

    Attentat à la voiture piégée en Turquie, plusieurs blessés
    Le bilan de l’attentat de Damas atteint 20 morts
    Daech revendique l’attentat de Manchester
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik