Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LE KREMLIN PROMET DE PROFITER DE L’EXPERIENCE DES MANIFESTATIONS DU WEEK-END DERNIER POUR ENVISAGER DES MESURES A PRENDRE CONTRE DES ULTRA-RADICAUX

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Le Kremlin promet de profiter de l’expérience des manifestations du week-end dernier à Moscou et à Saint-P pour envisager des mesures à prendre contre des ultra-radicaux.

    Le Kremlin promet de profiter de l’expérience des manifestations du week-end dernier à Moscou et à Saint-Pétersbourg pour envisager des mesures à prendre contre des ultra-radicaux. C’est ce qu’a déclaré aux journalistes le premier porte-parole adjoint de la présidence russe Dmitri Peskov, en répondant à la critique des autorités d’avoir durement réprimé les manifestations des opposants.
    Les droits des citoyens de manifester et d’exprimer leur point de vue sont respectés par tous en Russie, a dit Dmitri Peskov. Or en plus d’avoir des droits, les citoyens ont aussi pour devoir de respecter la loi.
    D’après M.Peskov pendant ces manifestations la tâche des unités anti-émeute étaient de couper court aux provocations des ultra-radicaux. C’est ce qu’elles ont fait, en assurant la loi et l’ordre. Et par la suite des mesures contre les ultra-radicaux seront prises, a relevé M.Peskov.
    Une démocratie civilisée prévoit avant tout de respecter la loi à la lettre, mais aussi de faire preuve de souplesse et de tolérance quand il le faut. Et là, estime le politologue russe Sergueï Markov, on a des questions à poser à la fois au pouvoir et à l’opposition.
    Les ultra-libéraux, comme les radicaux communistes et nationalistes ont le droit constitutionnel d’exprimer publiquement leurs opinions. Toutefois, ils gagent sur une confrontation et cherchent des affrontements avec la police, a noté M.Markov.
    Vladimir Loukine chargé des droits de l’homme en Russie a déclaré après ces manifestations qu’il examinerait attentivement les plaintes de tous ceux et celles qui ont souffert des actions des unités anti-émeute, et a prévenu que la police avait à assurer le déroulement pacifique des défilés et meetings, mais pas au détriment de la vie et de la santé des manifestants. La Chambre de la société civile, organe consultatif auprès du président de Russie, a attiré l’attention sur l’emploi de la force par la police à l’égard des journalistes couvrant les manifestations, y entrevoyant une tendance dangereuse, lorsque souffrent des personnes en exercice de leurs fonctions.
    Le signe de la stabilité de tout Etat est de savoir reconnaître les intérêts mutuels et non d’imposer par la force sa volonté. C’est ça la société civique.


    Lire aussi:

    Manif non-autorisée: exprimer son opinion «ne crée aucun danger», les provocations si
    Kremlin: des adolescents payés pour participer à la manifestation à Moscou
    Une manifestation anti-FN éclate place de la République
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik