Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    L’IMAGE DE L’EUROPE A TRAVERS LA PEINTURE

    Actualités
    URL courte
    0 210

    Un projet d’exposition « Europe – Russie – Europe » a été présenté le 16 avril à Moscou.

    Un projet d’exposition « Europe – Russie – Europe » a été présenté le 16 avril à Moscou.
    Une exposition grandiose, composée de plus de cent tableaux prêtés par 46 musées de tous les pays de l’UE, ouvre ses portes le 18 mai dans les salles de la célèbre galerie Trétiakov. Ce projet artistique est consacré à trois événements à la fois : d’abord, il couronne la 150e saison de la galerie Trétiakov ; ensuite, il marque la fondation il y a 50 ans de l’Union Européenne ; et enfin, il coïncide avec le prochain sommet de mai UE – Russie.
    Notant au cours de la présentation l’ampleur sans précédent de l’exposition, les représentants officiels de l’UE attiraient l’attention à ce qu’un espace culturel unique se formait, le partenariat stratégique entre l’Europe et la Russie prenait corps. Le chef de la représentation de la Commission Européenne en Russie Marco Franco, a dit, en particulier :
    La portée de cette exposition est de donner un premier exemple de coopération de l’ensemble de l’UE avec la Russie. En plus d’excellentes ressources pour l’interaction, le nombre des participants à ce projet et sa préparation à fond montrent les possibilités accrues de coopération aussi bien au sein de l’Europe, qu’entre la Russie et l’UE. Et je suis certain que de nouveaux projets et initiatives nous attendent sur ce chemin.
    Les musées choisissaient eux mêmes des oeuvres qu’ils croyaient représenter le mieux l’art national, s’agit-il d’une vue du remarquable paysagiste anglais William Turner ou d’un portrait du maître allemand Lucas Cranach, des toiles du grand Italien Titien ou du Français Henri Matisse. Pratiquement chaque pièce est un chef-d’œuvre. Et l’exposition en somme évoque une carte de l’histoire de l’art de l’Europe, embrassant une période du 14e au 20e siècles.
    Comme l’a remarqué avec esprit l’ambassadeur de la RFA en Russie Walter Jurgen Schmidt : une fois l’exposition ouverte, « plus besoin de voyager à travers toute l’Europe pour étudier l’histoire des arts, il suffira de venir à Moscou et d’aller à la galerie Trétiakov ».

    Lire aussi:

    L’exposition industrielle à Damas redonne espoir aux Syriens
    Des dessins des musées du Kremlin à l'honneur à Paris
    Des conditions «particulières» pour des entreprises russes en Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik