Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    La Russie et les Etats-Unis forment un groupe de travail pour les problèmes des rapports bilatéraux

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Le président Vladimir Poutine a salué la formation du groupe de travail « Russie – Etats-Unis. Regard dans le futur ». Il a fait cette déclaration en accueillant au Kremlin les co-pr de la nouvelle ONG Evguéni Primakov et Henri Kissinger.

    Le président Vladimir Poutine a salué la formation du groupe de travail « Russie – Etats-Unis. Regard dans le futur ». Il a fait cette déclaration en accueillant au Kremlin les co-présidents de la nouvelle ONG Evguéni Primakov et Henri Kissinger.
    Evgueni Primakov et Henri Kissinger sont les hommes d’Etat, diplomates et savants connus des deux pays, écrit Victor Enikeev. Le groupe de Sages réunit les personnalités en vue des deux pays qui donneront les recommandations à l’administration.
    Il est à noter que le président américain George Bush a salué en s’entretenant avec Henri Kissinger à la veille de son départ pour Moscou la formation du groupe de travail. Une attitude aussi bienveillante des leaders russe et américain envers ce projet bipartite est parfaitement logique. Cela traduit l’aspiration du Kremlin et de la Maison Blanche à rechercher les mécanismes de régler les problèmes en suspens. Les hauts responsables des deux pays constatent de bons rapports entre la Russie et les Etats-Unis et ne révèlent pas le danger de retour à la guerre froide. Cependant, tout le monde sait qu’il existe beaucoup de problèmes en suspens qu’il faudrait régler sans tarder.
    Le président de Russie Vladimir Poutine a mentionné certains d’entre eux dans son message annuel à l’Assemblée fédérale, par exemple l’intention des Etats-Unis de déployer les composantes du système global de défense ABM en Pologne et en Tchéquie. Moscou décline les arguments de la partie américaine affirmant qu’il vise à repousser l’éventuelle attaque de missiles de la part des pays dits voyous. L’administration russe estime que la mise en oeuvre des projets américains rompra l’équilibre stratégique des forces et engendrera une nouvelle vague de la course aux armements. Qui plus est, il est possible que l’Espace soit militarisé ce qui est lourd de conséquences dangereuses.
    Malheureusement, Moscou et Washington ont beaucoup de prétentions réciproques. De ce fait, il importe de mettre à profit tous les leviers pour s’en débarrasser. Les intérêts stratégiques de la Russie et des Etats-Unis coïncident dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, pour la non-prolifération et contre d’autres menaces et défis contemporains. Cela permet de donner une nouvelle impulsion aux relations russo-américaines. Le groupe de travail co-présidé par Evguéni Primakov et Henri Kissinger doit y contribuer.

    Lire aussi:

    Quel est le rôle de Kissinger dans la rencontre Poutine-Trump? Le Kremlin lève le voile
    L’Otan «incapable» de répondre à la montée du terrorisme
    «C'est notre politique traditionnelle: nous préconisons de bonnes relations avec les USA»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik