Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    AURLE DEMONTAGE DU MONUMENT AU SOLDAT-LIBERATEUR A TALLYNN A DES CONSEQUENCES GRAVES POUR LES RAPPORTS DE LA RUSSIE AVEC L’ESTONIE, L’OTAN ET L’UE

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Le monument au Soldat libérateur, immortalisant l’exploit des Soviétiques, ayant libéré l’Estonie du fascisme, a été démonté à Tallynn dans la nuit de jeudi à vendredi. Cette action a eu pour toile de fond les protestations spontanées des milieux publics.

    Le monument au Soldat libérateur, immortalisant l’exploit des Soviétiques, ayant libéré l’Estonie du fascisme, a été démonté à Tallynn dans la nuit de jeudi à vendredi.
    Cette action a eu pour toile de fond les protestations spontanées des milieux publics. Les affrontements avec la police ont fait plusieurs blessés, dont un est décédé à l’hôpital. Plus de 3OO personnes ont été arrêtées.
    Quelles que soient les considérations des autorités estoniennes pour justifier cette démarche, il est évident que c’est un défi. Un défi aux antifascistes, aux milieux publics internationaux et à la Russie, qui a subi les pertes les plus lourdes dans la Seconde guerre mondiale et fait un apport décisif à la débâcle de l’Allemagne hitlérienne et de ses satellites. C’est aussi un outrage à la mémoire de millions d’hommes, ayant libéré l’humanité de l’asservissement nazi. Aucun doute n’est possible là-dessus, cette provocation ayant eu lieu à la veille du Jour de la grand Victoire sur le fascisme. Le premier-ministre estonien Andrus Ansip ne l’a d’ailleurs pas caché, en disant qu’il n’y aurait pas le 9 mai de dépôts de gerbes au monument des soldats soviétiques.
    Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov a qualifié le démontage du monument d’abominable.
    Cela aura des conséquences graves pour nos rapports avec l’Estonie et se répercutera aussi sur nos relations avec l’OTAN et l’Union Européenne, ayant admis un pays qui fait litière des valeurs fondamentales de l’UE, de la culture et de la démocratie européennes, dit Sergueï Ivanov.
    Le premier vice premier-ministre russe Sergueï Ivanov n’exclut pas des mesures économiques à l’encontre de l’ Estonie.
    Je pense que la Russie devait mettre les bouchées doubles pour créer des ports modernes sur le territoire russe de la Baltique : Oust-Louga, Primorsk et Vyssotzk, pour que les marchandises qui y transitent ne contribuent pas à l’enrichissement de l’Estonie.
    Dans plusieurs régions du pays, les marchands ont commencé à retirer de la vente les produits estoniens en signe de protestation contre les agissements de Tallynn. Et la chambre haute du parlement de Russie s’est prononcée à l’unanimité pour la rupture des relations diplomatiques avec l’Estonie.

    Lire aussi:

    Estonie: une ministre prône un dialogue constructif avec la Russie
    Un bataillon de l’Otan en route vers l’Estonie
    L’Otan toujours plus présente en Estonie, Moscou s’inquiète
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik