Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Le sommet intercoréen est un pas vers la garantie de la sécurité en Asie du Nord-Est

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le sommet intercoréen aura lieu fin août à Pyongyang. Le secrétaire gé

    Le sommet intercoréen aura lieu fin août à Pyongyang. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ke-Moon a salué cette initiative des parties ayant exprimé l’espoir que le sommet offrirait une chance sérieuse d’avancer vers la paix et la sécurité dans la péninsule coréenne.
    Le premier sommet intercoréen s’est tenu en 2000, écrit Constantin Garibov. Les deux Etats ont été séparés suite à la guerre de 1950-1953. Ce sommet symbolique a marqué le début de la normalisation des rapports bilatéraux dans divers domaines. On attend beaucoup cette fois du sommet vu les résultats positifs des pourparlers multipartites sur le problème nucléaire de la RDPC. Séoul a accordé à Pyongyang une compensation sous forme de livraisons de mazout pour l’arrêt du centre nucléaire à Yongbeng. Les livraisons seront poursuivies parallèlement au démontage de toutes les installations nucléaires. Le sommet intercoréen est une place idéale pour équilibrer ces démarches dans l’intérêt du progrès aux pourparlers multipartites.
    Moscou a toujours soutenu le dialogue entre les deux Etats coréens. La Russie reconnaît le rôle de Pyongyang et de Séoul dans le règlement des problèmes de l’Asie du Nord-Est, avant tout du problème nucléaire. Dans le même temps, selon l’expert Serguei Louzianine, la Russie est tout particulièrement intéressée à améliorer les rapports intercoréens :
    La Russie aura dans ce cas les possibilités supplémentaires d’intensifier la mise en œuvre du projet de jonction des chemins de fer transsibérien et transcoréen et de reprendre le projet de livraisons de gaz de Sibérie orientale à la péninsule coréenne via la Chine. Il existe d’autres projets qu’il n’est possible de réaliser que dans le contexte politique favorable. La Russie fera par là même son apport substantiel à la stabilité, à la sécurité et à la compréhension mutuelle en Asie de l’Est en général.
    Le prochain sommet intercoréen est pour une large part le fruit des efforts de Pyongyang et de Séoul mais aussi des pays voisins intéressés à normaliser la situation dans la péninsule coréenne.

    Lire aussi:

    Le Président sud-coréen explique pourquoi Séoul ne se nucléarisera pas
    Comment Washington attise le militarisme en Corée du Nord
    Universitaire sud-coréen: les USA entraînent Séoul dans un piège
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik