Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    NOUVELLE TENTATIVE DE QUERELLER LES PAYS DU PROCHE ORIENT

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Le président américain George Bush poursuit son périple au Proche Orient : sur 7 pays qui figurent sur son itinéraire 4 sont ceux du golfe Persique.

    Le président américain George Bush poursuit son périple au Proche Orient : sur 7 pays qui figurent sur son itinéraire 4 sont ceux du golfe Persique. A la veille de sa tournée, le chef de la Maison Blanche a déclaré que son objectif principal était de museler les ambitions agressives de l’Iran. En voici quelques détails avec notre expert – l’orientaliste Youri Tyssovski :

    L’intention de la Maison Blanche de dresser les Arabes contre Téhéran, avec lequel ils avaient commencé à tisser sinon des liens de coopération, du moins ceux de compréhension mutuelle, est devenue évidente ces derniers jours. Les Arabes ont été vivement alarmés par la position des Etats-Unis sur le dernier incident dans le détroit d’Ormuz, que le commandement de la 5e flotte américaine a fait monter en épingles à l’occasion sans doute de la visite du président Bush. On ne peut ne pas douter qu’ il tentera de renforcer la composante anti-iranienne de la politique régionale des pays du Golfe. Les Etats-Unis cherchent à attiser la tension autour de l’Iran afin de s’en servir plus tard pour toute action contre un Etat indésirable.
    Selon les experts arabes, les tentatives de Washington de quereller les Arabes et l’Iran ne seront pas concluantes. Les pays arabes du Golfe ont leurs propres intérêts dans la région, souvent diamétralement opposés à ceux des Etats Unis.
    A la veille de ce voyage, le chef de la Maison Blanche a déclaré que le Proche Orient traverse aujourd’hui une étape décisive de lutte entre les démocrates réformateurs et les extrémistes. Nous serons avec ceux qui cherchent à bâtir l’avenir sur la base de la liberté , de la justice et de la paix,-a-t-il déclaré. Ce ne sont pourtant que de belles paroles, estime Youri Tyssovski, paroles qui dissimulent le désir de désunir les pays arabes, de les diviser en pays pro-américains et en ceux que les Etats- Unis considèrent comme leurs ennemis.

    Lire aussi:

    Crise dans le Golfe: «Doha soupçonné de lorgner du côté de l’Iran»
    L’Iran dévoile l’origine de tous les différends au Proche-Orient
    Les dessous de la position controversée US sur la crise du Golfe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik