Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    ESTONIE : ON PREPARE UNE JUSTICE SOMMAIRE AUX ANTIFASCISTES

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Le procès contre les leaders du mouvement antinazi " Veille de nuit " continue en Estonie. Ils sont accus

    Le procès contre les leaders du mouvement antinazi " Veille de nuit " continue en Estonie. Ils sont accusés d’avoir organisé des actions de protestation contre la décision des actions autorités estoniennes de démanteler le mémorial des soldats morts pour la libération de Tallinn de l'occupation nazie dans le centre de capitale estonienne.
    Le 26 avril dernier, la police estonienne a dispersé avec violence des manifestations de protestation contre le démontage du mémorial antinazi, appelé en Estonie « Un soldat de bronze ». Le jeune Russe Dmitri Ganine qui résidait en permanence en Estonie, a été tué pendant la répression violente lancée par la police estonienne. Les autorités de ce pays n’ont toujours rien fait pour trouver et punir les assassins. Et le procès contre les militants antinazis qui ont initié les manifestations pacifiques est déjà en cours ; il est tout à fait évident que ce procès revêt un caractère politique, dit Dmitri Linter, un des leaders du mouvement antifasciste.
    On fait tout pour neutraliser notre mouvement, discréditer ses leaders, dit Dmitri Linter. Nous ne battons pad en retraite. Je suis convaincu que la loi subversive adoptée par le parlement estonien et le démontage des sépultures militaires sera jugée à sa juste valeur dans les instances européennes. Les autorités estoniennes ont commis un acte de sacrilège à l’égard du monument. Nous croyons que dans un pays normal, démocratique, on n’agit pas de cette façon contre des monuments, contre des adolescents à coups de matraques, leur brisant les crânes.
    Le procès actions à Tallinn se déroule sur fond de nombreuses revendications de ne pas faire une justice sommaire à l’encontre des défenseurs du Soldat de Bronze. Le président du Comité de la Douma d’Etat pour les affaires des anciens combattants Nicolaï Kovalev a souligné qu’à Tallinn on juge ceux qui défendaient la mémoire de leurs ancêtres ayant combattu contre le fascisme pour assurer la liberté et l’indépendance de l’Europe. Les autorités estoniennes poursuivent la politique visant à réécrire l’histoire de la seconde guerre mondiale, trouve le parlementaire russe. Nicolaï Kovalev se dit certain que le procès politique en Estonie portera une grave atteinte à la réputation de la justice de ce pays, c’est honteux pour le pays et son gouvernement qui mène une politique nationaliste russophobe et qui essaie de glorifier les acolytes des fascistes, de faire oublier l’exploit des soldats de la coalition antihitlérienne dont nous sommes tous si fiers.


    Lire aussi:

    Pas de menace russe pour l’Estonie, estime le Président finlandais
    La Russie expulse deux diplomates estoniens en réponse aux actions de Tallinn
    Moscou sur le refus d’accréditer Rossiya Segodnya: «C’est de la discrimination»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik