Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Armement: les contrats américains dans le Golfe atteignent 11,5 mds USD

    Actualités
    URL courte
    0 5 0 0

    Le programme américain de livraison d'armes à l'Arabie Saoudite, au Koweït, et aux Emirats arabes unis dévoilé en décembre dernier atteindra 11,5 milliards de dollars, a annoncé aux journalistes le porte-parole du département d'Etat Sean McCormack.

    Le programme américain de livraison d'armes à l'Arabie Saoudite, au Koweït, et aux Emirats arabes unis dévoilé en décembre dernier atteindra 11,5 milliards de dollars, a annoncé aux journalistes le porte-parole du département d'Etat Sean McCormack.

    L'administration du président américain George W. Bush a officiellement soumis lundi au Congrès le projet de livraison à l'Arabie saoudite de 900 bombes guidées par satellite JDAM (Joint Direct Attack Munitions) pour un montant de 123 millions de dollars, a fait savoir M.McCormack.

    Le Congrès dispose désormais de 30 jours pour exprimer son opinion sur cette question.

    Des sources haut placées au sein de l'administration Bush ont annoncé que ces contrats faisaient partie d'un paquet d'armements que les Etats-Unis comptaient livrer aux pays arabes dans le cadre du Dialogue sur la Sécurité dans le Golfe (Gulf Security Dialogue), pour une somme totale estimée de 20 milliards de dollars.

    Un représentant du département d'Etat avait auparavant annoncé que l'administration Bush avait soumis le 4 décembre dernier au Congrès un programme de livraison aux Emirats arabes unis de 9 batteries antimissiles PATRIOT PAC-3 incluant entre autres 37 appareillages de lancement, dix radars, 288 missiles PAC-3 et 216 missiles GEM-T, pour 9 milliards de dollars.

    Le même jour, l'administration a informé le Congrès d'un contrat de 1.363.000.000 dollars passé avec le Koweït et destiné à la modernisation des batteries antimissiles koweïtiens PATRIOT PAC-2.

    Le 7 décembre, l'administration Bush a soumis au Congrès un contrat de 400 millions de dollars destiné à améliorer les cinq avions E-3 AWACS que possède l'Arabie saoudite. En outre, elle a dévoilé son intention de livrer au même pays 40 viseurs électroniques AN/AAQ-33 SNIPER pour 220 millions de dollars, destinés à équiper les chasseurs F-15.

    Le délai imparti au Congrès pour répondre à ces cinq propositions étant écoulé signifie son approbation de fait.

    Outre ces propositions, l'administration Bush a fait savoir au Congrès son intention de livrer aux Emirats arabes unis des armements (dont des missiles GBU-31 d'une tonne et des JDAM à système de guidage par satellite) pour 326 millions de dollars, et a informé les législateurs de son intention de signer un contrat de 328 millions de dollars avec le Koweït.

    186 membres du Congrès ont envoyé à la Maison Blanche une lettre conjointe, dans laquelle ils se disent préoccupés par le fait que de telles livraisons sont susceptibles de menacer la sécurité d'Israël. Plusieurs congressistes et sénateurs ont par la suite déclaré qu'ils tenteraient de bloquer ces livraisons grâce à une résolution du Congrès.

    Suite à l'annonce des livraisons des JDAM à l'Arabie saoudite, le président de la Commission des Affaires étrangères du Sénat, le sénateur démocrate Joseph Biden, a prévenu qu'il "étudierait minutieusement la proposition".

    "Nous devons nous assurer que le contrat est sensé du point de vue militaire et garantir qu'il ne menace pas la sécurité de nos concitoyens", a-t-il fait savoir.

    Lire aussi:

    Washington et Ryad négocient des contrats d'armements pour plusieurs milliards
    Contrat d’armement Washington–Riyad, un coup de pub selon un expert russe
    Après l'Arabie saoudite, Israël: 75 M USD supplémentaires d'aide militaire US
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik