Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Le Conseil britannique déploie ses activités en Russie au mépris du droit international et national

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Le Conseil britanniques déploie ses activités en Russie au mépris du droit international et national.

    Le Conseil britanniques déploie ses activités en Russie au mépris du droit international et national. Il faut faire correspondre les activités de ses bureaux régionaux aux normes de la législation russe ou les suspendre, ont déclaré hier le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov et le chef du Comité international de la Douma d’Etat Constantine Kossatchev.
    Rappelons que les bureaux du Conseil britannique dans plusieurs villes russes auraient dû suspendre leurs travaux depuis le 1er janvier vu le manque de fondement juridique régulant leurs activités dans le pays. Cependant, ils les ont poursuivies après les fêtes du Nouvel An. Le ministère russe des AE le considère comme une provocation intentionnelle visant à faire monter la tension dans les rapports bilatéraux. Au micro le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov :
    Ce qui se produit à l’égard du Conseil britannique est impensable. Le Conseil a ouvert tous ses bureaux sur le territoire de Russie sans le consentement du gouvernement russe qu’il n’a, d’ailleurs, pas demandé. Certes, je comprends que la mémoire historique liée, probablement, à la nostalgie du passé colonial exerce son effet sur l’aspect juridique du problème. Or, il est impossible de tenir ce langage à la Russie, a souligné Serguei Lavrov.
    Les activités du Conseil britannique sont présentées officiellement comme des manifestations informationnelles et culturelles. Or, il n’en est pas toujours ainsi. Selon l’ancien chef du Département de reconnaissance illégale du KGB de l’URSS Youri Drozdov, cette institution est directement liée aux services spéciaux britanniques et américains. Toute une série de spécialistes ayant reçu leur formation dans ces structures sont représentés dans la direction du Conseil britannique. Selon le vétéran des services spéciaux soviétiques, le Conseil poursuit les activités destructrices dirigées contre la Russie. Le FSB russe a déclaré qu’il avait engagé le travail d’explication parmi les collaborateurs pour qu’ils ne soient entraînés dans des provocations.

    Lire aussi:

    Moscou suit de près les déclarations de Donald Trump, mais pas celles de ses conseillers
    Moscou suspend ses cotisations au CE jusqu’au rétablissement de ses fonctions
    Secrets livrés par Trump: Lavrov répond par une blague soviétique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik