Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Les relations russo-françaises

    Actualités
    URL courte
    0 310

    Les relations russo-fran se développeront en 2008, a dit dans une interview à notre envoyée spéciale Elizaveta Issakova le vice-pr du Comité international du Conseil de Fédération Vassili Likhatchev.

    Les relations russo-françaises se développeront en 2008, a dit dans une interview à notre envoyée spéciale Elizaveta Issakova le vice-président du Comité international du Conseil de Fédération Vassili Likhatchev.
    Malgré les craintes de certains politologues au sujet de la coopération russo-française après l’élection de Nicolas Sarkozy pro-américain, il n’y a pas eu de bouleversements sérieux dans les rapports bilatéraux. Les liens économiques se sont même améliorés. La France a réussi à consolider substantiellement ces trois derniers mois les contacts d’affaires avec la Russie. La compagnie géante Total a conclu un grand contrat de participation à la mise en valeur d’un gisement sur le plateau continental russe, la banque Société générale (BSGV) a acquis la 3ème banque dépositaire russe et un groupe de compagnies PSA Peugeot a racheté le paquet d’actions d’AvtoVaz.
    Une grande attention a été accordée en 2007 à la construction de l’avion « Superjet 100 » par le bureau « Soukhoï » conjointement avec les entreprises françaises Snecma, Thales et au lancement des vecteurs « Soyouz » des pas de tir à Kourou en Guyane. De tels projets ouvrent de vastes perspectives pour les investissements français en Russie et vice versa. Cependant, cela dépend avant tout de la disposition de Moscou et de Paris d’écouter l’un l’autre, estime le vice-président du Comité international du Conseil de Fédération Vassili Likhatchev.
    Nos pays ont une riche expérience de coopération : au plan historique et contemporain ainsi que dans les innovations. Je crois M. Sarkozy qui se rend compte du potentiel politique et de la croissance économique de la Fédération de Russie, de sa place dans le rapport géopolitique des forces. Sarkozy est sincère. Certaines forces russophobes en France se montrent mécontentes de telles déclarations du président de la 5ème République.
    A mon avis, la France a été orientée ces dernières années dans son développement essentiellement vers les processus intérieurs, le règlement des problèmes de l’Etat et de la société français. Il existe aujourd’hui des modèles, des décisions politiques, une ressource et l’administration française, avant tout le président, le premier ministre, les organes du pouvoir délibérant se montrent prêts à développer d’une manière consolidée les relations avec la Fédération de Russie sur divers volets.
    Les perspectives de coopération sont sans aucun doute positives. Il ne faut pas sous-estimer le facteur psychologique et politique : la disposition de Moscou et de Paris à écouter et à entendre l’un l’autre, a souligné le vice-président du Comité international du Conseil de Fédération Vassili Likhatchev.
    Selon Likhatchev, les méthodes de Nicolas Sarkozy n’ont rien à voir avec la politique de l’ex-président de France Jacques Chirac mais cela ne doit pas influer sur l’avenir des relations bilatérales qui évoluent positivement. La visite du président de France Nicolas Sarkozy fin 2007 à Moscou le confirme

    Lire aussi:

    Bientôt un accord franco-russe de coopération sur les technologies électorales?
    Sarkozy sur le quinquennat Macron: «Ça va très mal se finir»
    Sarkozy dans le rôle de conseiller de Macron: le calendrier du Président n’attend pas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik