Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LA RUSSIE ET LA BULGARIE ONT SIGNE DES ACCORDS AFFERMISSANT LA SECURITE ENERGETIQUE DE L’EUROPE

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    La visite du président de Russie Vladimir Poutine en Bulgarie a permis de signer huit accords de coopération. Les experts mettent au premier plan les documents, dont la mise en oeuvre renforcera la sécurité énergétique de l’Europe.

    La visite du président de Russie Vladimir Poutine en Bulgarie a permis de signer huit accords de coopération. Les experts mettent au premier plan les documents, dont la mise en oeuvre renforcera la sécurité énergétique de l’Europe.
    D’abord, c’est l’accord sur l’organisation de la société qui sera chargée de la construction et de l’exploitation de l’oléoduc qui transportera du pétrole russe depuis le port bulgare Bourgas vers la ville grecque d’Alexandhroupolis. L’un de ses embranchements se prolongera en Italie, l’autre — vers des pays d’Europe centrale. Ensuite, a été confirmée sur papier l’entente de construire une tranche du gazoduc South Stream en territoire bulgare. Le troisième contrat porte sur la construction par la Russie de la centrale nucléaire bulgare « Belene ». Ce site permettra à la Bulgarie de devenir l’un des exportateurs européens de l’électricité.
    Prenant la parole à une conférence de presse à l’issue des pourparlers à Sofia, M.Poutine a noté que la réalisation de ces projets permettrait de rehausser considérablement le niveau de sécurité énergétique de la Bulgarie, des Balkans et de l’ensemble de l’Europe.
    Le travail en vue de diversifier les itinéraires de livraison des hydrocarbures garantit la sécurité, ajoute de la stabilité et crée de nouvelles capacités de transport pour les exportations croissantes des ressources énergétiques destinées aux clients européens. Je tiens à souligner que la mise en place des unités d’infrastructure ne signifie pas qu’on va réduire notre coopération avec d’autres Etats, a insisté le président russe.
    M.Poutine a ajouté que la Russie et sa principale compagnie Gazprom était toujours prêt et en mesure d’assurer les besoins en hausse des pays européens en gaz naturel.
    A la conférence de presse ont été évoqués d’autres sujets internationaux. Interrogé sur le Kosovo, le chef de l’Etat russe a dit que Moscou ne soutiendrait pas une proclamation unilatérale de l’indépendance de cette province serbe. Une telle démarche et son soutien par certains membres de la communauté internationale seraient un dérapage juridique et moral. De l’avis de M.Poutine, les pourparlers sur le Kosovo devaient être poursuivis afin de trouver un compromis qui arrangerait les populations serbe et albanaise de cette province. Le président bulgare Gueorgui Pyrvanov a de même prévenu du danger d’un règlement prématuré du problème du Kosovo.

    Lire aussi:

    La réticence des Bulgares à se marier enfin expliquée
    Turkish Stream: la Bulgarie et la Serbie veulent signer
    Turkish Stream: y aura-t-il de la place pour la Serbie?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik