Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Le monde arabe espère que la Russie donnera une nouvelle impulsion au processus de paix au Proche-Orient

    Actualités
    URL courte
    0 2 0 0

    Selon le représentant spécial du président de Russie Alexandre Saltanov, la tactique de la Russie au Proche-Orient consiste à influer efficacement sur la situation dans la région.

    Selon le représentant spécial du président de Russie Alexandre Saltanov, la tactique de la Russie au Proche-Orient consiste à influer efficacement sur la situation dans la région. Le diplomate est en visite dans les capitales arabes qui espèrent que Moscou donnera une nouvelle impulsion au processus de paix au Proche-Orient, écrit Alexandre Vatoutine.
    Les entretiens d’Alexandre Saltanov avec les leaders arabes au Caire, à Amman et à Damas confirment que la position de la Russie a une très grande importance au Proche-Orient. Fait révélateur : le représentant russe s’est rendu dans la région dans le contexte d’une brusque aggravation de la situation autour de la bande de Gaza dans l’Autorité palestinienne. Selon notre expert Vladimir Akhmedov, ce n’est pas une simple coïncidence :

    La visite d’un représentant russe haut placé au Proche-Orient provient de la préoccupation de la Russie par l’évolution des événements à Gaza. Les leaders palestiniens ont demandé au chef de la diplomatie russe Lavrov de s’ingérer résolument dans le règlement du conflit. La Russie est intéressée à convoquer au printemps à Moscou une conférence internationale sur le règlement au Proche-Orient.
    La bande de Gaza s’est avérée, suite au blocus israélien, au seuil d’une catastrophe humanitaire. Les mesures appliquées en réponse aux pilonnages de missiles du territoire israélien sont inadéquates. Cela porte préjudice aux habitants, les hôpitaux sont fermés. La mission de l’ONU à Gaza n’est pas à même d’aider les habitants vu la pénurie d’essence. Plus de la moitié de la population de l’enclave : 860 mille personnes ont besoin de vivres distribués par la communauté mondiale.
    Ainsi, Israël punit les habitants de Gaza contrôlée depuis l’été dernier par les radicaux du Hamas. La situation dans l’enclave échappe au contrôle du leader palestinien Mahmud Abbas. Le monde arabe se montre indigné. La Ligue arabe a examiné hier la situation dans la bande de Gaza et le CS de l’ONU réuni à sa séance extraordinaire le fera aujourd’hui. La Ligue arabe exige que la communauté mondiale mette fin au blocus et ouvre les frontières de l’enclave.
    La Russie pourrait jouer le rôle important dans le règlement de la crise. Le ministre russe des AE s’est entretenu par téléphone avec le leader du Hamas Haled Mashaal. Lavrov a invité dans le même temps les radicaux islamiques à cesser les pilonnages de missiles et de mortiers du territoire juif. Il faut régler les problèmes en leur interdépendance. Qui plus est, Moscou estime nécessaire de rétablir l’unité des territoires palestiniens. Sinon, les débats sur la formation d’un Etat indépendant seront insensés.

    Lire aussi:

    La guerre va-t-elle reprendre entre Israël et la bande de Gaza?
    Des avions israéliens attaquent deux cibles du Hamas dans la bande de Gaza
    Israël dénonce un tir effectué depuis la bande de Gaza
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik