Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LA RUSSIE ET LES ETATS-UNIS TROUVENT QU’IL N’Y AURA PAS DE GUERRE FROIDE ENTRE EUX

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a déclaré, en inaugurant réunion annuelle du Forum économique de Davos (Suisse), que les spéculations sur la possibilité d’une nouvelle guerre froide entre la Russie et les Etats-Unis étaient dénuées de sens.

    La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a déclaré, en inaugurant réunion annuelle du Forum économique de Davos (Suisse), que les spéculations sur la possibilité d’une nouvelle guerre froide entre la Russie et les Etats-Unis étaient dénuées de sens. Notre observateur Victor Enikeev poursuit ce sujet.
    Ces paroles de la secrétaire d'Etat américaine, c’est une réponse aux sceptiques, aux alarmistes et peut-être, aux provocateurs qui prédisent tout le temps à la Russie et aux Etats-Unis un retour à la période de confrontation et de guerre froide. On entend à nouveau des propos pareils de la part du chef de la diplomatie américains. Ceci est important, mais ce qui l’est davantage, c’est le fait que les dirigeants russes partagent le même avis. Le président de Russie Vladimir Poutine en a parlé à plusieurs reprises pendant ses contacts personnels avec le président américain George Bush, il a aussi noté un niveau élevé des liens interétatiques.
    Il y a des similitudes dans l’appréciation du choix des domaines de coopération de premier ordre. Il s’agit, avant tout, d’assurer une stabilité stratégique et la sécurité dans le monde. Dans les deux capitales, on reconnait l’efficacité et la nécessité d’interaction entre la Russie et les Etats-Unis dans la lutte contre la prolifération des ADM, le terrorisme, l’extrémisme et le trafic des stupéfiants. Il est difficile de surestimer l’importance des efforts conjoints de Moscou et de Washington dans le règlement proche-oriental.
    Mais il existe des différends entre la Russie et les Etats-Unis, qui ne sont pas basés sur des contradictions de base inconciliables, comme c’était le cas pendant la période de guerre froide. Elles concernent les actions unilatérales de Washington dans l’arène internationale, son attitude dédaigneuse à l’égard de l’ONU et des normes internationales, ses tentatives d’agir comme un vainqueur dans la guerre froide. Voilà pourquoi hier, le ministre des AE de Russie Sergei Lavrov s’est prononcé pour le renoncement aux récidives de la politique idéologisée de blocs dans les affaires mondiales. Il a noté que la Russie n’avait d’intentions inamicales à l’égard de personne dans le monde et qu’elle ne se laisserait pas entrainer dans une confrontation. Washington doit réaliser, enfin, que la Russie est prête à coopérer avec tous les pays seulement à la base d’égalité en droits et d’intérêts communs. Lorsque nos partenaires américains s’en aviseront aussi, la sphère de prétentions mutuelles sera réduite et la base de coopération – élargie et renforcée.



    Lire aussi:

    Poutine: les pires relations entre Moscou et Washington depuis la guerre froide
    Moscou ne restera pas les bras croisés face aux «pas inamicaux» de Washington
    «Un redémarrage USA-Russie n'est pas souhaitable»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik