Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Moscou salue la disposition de Pyongyang à régler le problème nucléaire dans la péninsule coréenne

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Moscou salue l’ouverture des programmes nucléaires de Pyongyang tout comme la promesse américaine de lever les sanctions introduites à l’égard de la Corée du Nord, a déclaré vice-ministre russe des AE Alexei Borodavkine.

    Moscou salue l’ouverture des programmes nucléaires de Pyongyang tout comme la promesse américaine de lever les sanctions introduites à l’égard de la Corée du Nord, a déclaré vice-ministre russe des AE Alexei Borodavkine. Le diplomate s’est montré satisfait d’une tour de refroidissement du réacteur entreprise aujourd’hui dans un Centre nucléaire nord-coréen.
    La RDPC a rendu publics ses programmes nucléaires ayant sérieusement préoccupé la communauté mondiale, écrit Constantine Garibov. C’est le premier exemple lorsqu’un Etat se montre prêt sous une puissante pression diplomatique à renoncer aux développements nucléaires. La destruction par Pyongyang d’une tour de refroidissement du réacteur dans son Centre nucléaire sera diffusée en direct à la télévision ce qui confirme qu’il tient sa promesse de suspendre la production du plutonium pour les bombes nucléaires. Le chef du Centre d’études coréennes de l’Institut de l’Orient de l’Académie des sciences de Russie Alexandre Vorontsov s’est montré optimiste en ce qui concerne le règlement du problème nucléaire nord-coréen. Il a dit à notre correspondant :
    L’arrêt des programmes nucléaires nord-coréens dont dépend la levée des sanctions américaines à l’égard de la Corée du Nord porte à l’optimisme. Les récentes démarches de Pyongyang confirment qu’il s’acquitte pas à pas des engagements pris à cette étape de la destruction des armes nucléaires. Nous assistons aujourd’hui à toute une série de démarches positives dont l’essentielle consiste à présenter cette déclaration nucléaire concertée au préalable avec les Etats-Unis. Les parties ont procédé ces deux derniers mois aux pourparlers intenses en coordonnant leurs positions. C’était une tâche difficile, il y a eu des conditions et des prétentions réciproques. Or, les deux parties ont fait preuve de réalisme et d’aspiration à enregistrer un résultat concret. Ce sont les démarches réunissant les conditions pour le prochain tour des pourparlers multipartites qui se tiendra bientôt à Pékin, estime Alexandre Vorontsov.
    La Russie, les Etats-Unis, la Chine, le Japon et la Corée du Sud étudieront minutieusement le compte rendu de Pyongyang concernant ses activités nucléaires. Moscou se montre prête à envisager la vérification des mesures en vue de dénucléariser la péninsule coréenne. Selon le chef de la délégation russe aux pourparlers sur le problème nucléaire nord-coréen Alexei Borodavkine, Moscou s’acquittera entièrement de ses engagements devant Pyongyang. Cela concerne le concours économique à la RDPC en échange de l’arrêt du programme nucléaire. La Russie a déjà livré près de 100 mille tonnes de mazout pour les centrales thermiques nord-coréennes et ces livraisons seront poursuivies pendant toute l’année.

    Lire aussi:

    Comment Washington attise le militarisme en Corée du Nord
    Au seuil de la guerre nucléaire: la psychologie des aspirations de Pyongyang
    «Nous sommes à deux doigts d'une guerre nucléaire»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik