Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LES SIX CONSTATENT UN PROGRES SUBSTANTIEL DANS LE REGLEMENT DU PROBLEME NUCLEAIRE DE LA PENINSULE DE COREE

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Les Six constatent un progrès substantiel dans le règlement négocié du problème nucléaire de la péninsule de Corée.

    Les Six constatent un progrès substantiel dans le règlement négocié du problème nucléaire de la péninsule de Corée. C’est ce qu’a annoncé le chef de la diplomatie chinoise Yang Jiechi à l’issue de sa rencontre avec la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice, achevant lundi sa visite de travail à Pékin. Précédemment, le MAE de Russie a exprimé de la satisfaction au sujet des progrès notables en matière de désarmement nucléaire de la RDPC. Quelques détails avec notre observateur Constantin Garibov.
    Moscou et Pékin recherchent avec esprit de suite un règlement diplomatique du problème nucléaire de la RDPC. De nouvelles démarches sans précédent ont été réalisées par Pyongyang ayant révélé le contenu de ses programmes nucléaires et démoli la tour de refroidissement de son unique réacteur proliférant. En octobre 2006 la Corée du Nord a fait peur au monde entier en procédant à des tests de ses armes nucléaires. Alors la Russie et la Chine ont pesé de tout leur poids diplomatique afin de prévenir les tentatives pour ainsi dire de « Punir » Pyongyang. Qui plus est, déjà au début de 2007 Pyongyang a accepté de fermer son site nucléaire à Yongbyon en échange d’une assistance économique. A la différence des Etats-Unis, la Russie et la Chine ne mènent pas de consultations directes avec la RDPC au sujet des technologies nucléaires sensibles. Or leur médiation énergique a pour beaucoup rapproché l’ouverture par Pyongyang de son programme nucléaire et la décision de Washington d’entamer la procédure d’annulation des sanctions politiques et économiques à l’égard de la RDPC. Pékin prévoit, donc, une nouvelle rencontre des Six, comprenant encore la Russie, les Etats-Unis, le Japon et les deux Etats coréens en vue de nouvelles démarches communes pour libérer la péninsule de Corée des armes nucléaires. A la demande des partenaires pour le groupe des Six, la Russie a préparé et soumis à eux des principes de formation d’un mécanisme de paix et de sécurité dans le Nord-est asiatique. De l’avis de l’expert Guéorgui Boulytchev, le potentiel diplomatique de la Russie lui permet de proposer et de concerter avec les partenaires des solutions justes à ce sujet :
    ( )
    Un tel mécanisme multilatéral sera demandé même après le règlement du problème nucléaire nord-coréen, car la paix et la sécurité au Nord-est asiatique le dépassent. C’est une première tentative de concertation des intérêts. Il y a une idée russe de rendre ce mécanisme permanent et le transformer, disons, en une organisation pour la sécurité et la coopération dans le Nord-est asiatique.
    La région a fort besoin d’un tel instrument afin de concerter les intérêts nationaux au niveau bilatéral comme multilatéral. C’est ce que prouve l’expérience de règlement du problème nucléaire de la RDPC. Le nouvel round des pourparlers à Six à Pékin pourrait aller dans cette direction.



    Lire aussi:

    Contacts Kim-Trump prévus: une chance de percée ou la reprise d’une longue routine?
    «Nous sommes à deux doigts d'une guerre nucléaire»
    Comment Washington attise le militarisme en Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik