Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    MOSCOU COMPTE SUR UNE REPONSE POSITIVE DE TEHERAN AUX PROPOSITIONS DES SIX

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Moscou compte sur une réponse positive de Téhéran aux propositions des Six médiateurs internationaux dans deux semaines.

    Moscou compte sur une réponse positive de Téhéran aux propositions des Six médiateurs internationaux dans deux semaines. C’est ce qu’a déclaré le vice-ministre des AE de Russie Sergueï Kisliak, en commentant les résultats des consultations à Genève sur le problème nucléaire d’Iran. Le détail avec notre observateur Viatcheslav Soloviev.
    On s’attendait à ce que le représentant officiel de l’UE Javier Solana reçoive à la rencontre en Suisse, en présence des émissaires des Six, une réponse du secrétaire du Conseil Suprême de Sécurité nationale d’Iran Saïd Jalili aux nouvelles propositions de la communauté Internationale, faites en juin. Le paquet de projets économiques et technologiques, appelées à montrer aux Iraniens l’avantage de la coopération en cas de l’arrêt des travaux d’enrichissement d’uranium, a été concerté par les chefs de diplomaties des Six le 2 mai à Londres. Voici ce qu’a déclaré à la veille de la rencontre à Genève le ministre russe des AE Sergueï Lavrov.
    Nous soutenons la poursuite et le développement des efforts diplomatiques en vue de déboucher vers des ententes sur le dossier nucléaire iranien. Nous considérons que l’examen des propositions transmises le mois dernier à l’Iran, permettra de réunir pour cela des conditions requises. Nous estimons que ces offres sont globales, profondes et suffisamment motivantes pour réunir après leur examen des conditions à la préparation et à la tenue de nouvelles négociations.
    Nous n’avons pas obtenu de l’Iran de réponse précise – ni positive, ni négative, a constaté à l’issue des consultations à Genève le Haut représentant de l’UE Javier Solana. On prévoit maintenant que Téhéran informe de sa décision d’ici deux semaines.
    Les observateurs ont attiré l’attention sur la présence aux consultations des Six médiateurs internationaux avec le responsable iranien du sous-secrétaire d’Etat américain William Burns. C’était du nouveau. La Secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a expliqué la participation de l’émissaire américain aux pourparlers à Genève par la volonté de démontrer d’unité de la position des Six envers le programme nucléaire du Téhéran. D’ailleurs, selon Mme Rice, les Etats-Unis soutiennent l’initiative russe de livraison en Iran de l’uranium enrichi pour les besoins du nucléaire civil avec rapatriement du combustible irradié.
    Quoiqu’il en soit, les consultations à Genève ont montré que le processus des négociations sur le problème nucléaire de Téhéran se poursuit. Et la Russie a beaucoup fait pour qu’il ne s’interrompe pas. Maintenant il appartient au pouvoir à Téhéran de se prononcer.


    Lire aussi:

    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik