Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    DMITRI MEDVEDEV A SIGNE UN PLAN DU REGLEMENT DU CONFLIT OSSETO-GEORGIEN

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le président de Russie Dmitri Medvedev a signé samedi le plan du règlement du conflit osséto-g. En même temps, il a chargé les ministères à commencer la mise en pratique des accords contenus dans le document.

    Le président de Russie Dmitri Medvedev a signé samedi le plan du règlement du conflit osséto-géorgien. En même temps, il a chargé les ministères à commencer la mise en pratique des accords contenus dans le document. Le MAE de Russie et le ministère de la Défense ont reçu la consigne de procéder aux consultations dans le cadre de l’ONU et l’OSCE sur l’augmentation du nombre d’observateurs, militaires compris, en Ossétie du sud.
    Les leaders abkhaz, sud-ossète et géorgien ont signé le plan du règlement. Le plan, basé sur six principes, a été accordé avec le président français Nicolas Sarkozy pendant sa visite récente à Moscou mardi dernier. Les principes du règlement du conflit ont été diffusés par le président russe pendant la conférence de presse à Moscou :
    Le premier principe : le renoncement au recours à la force. Le deuxième : l’arrêt total des actions militaires. Le troisième : l’accès libre à l’aide humanitaire. Le quatrième : le retour des unités géorgiennes aux lieux de leur dislocation permanente. Le cinquième : le retrait des unités russes à la ligne qui précédait le début des hostilités. Pour créer des mécanismes internationaux, les effectifs russes de la paix entreprennent des mesures complémentaires de sécurité. Le dernier principe : les discussions internationales du statut des républiques autoproclamées, l’Ossétie du sud et l’Abkhazie et les voies d’assurer leur sécurité.
    Tbilissi a adhéré au plan du règlement, à l'exception de la disposition 6 portant sur le statut de l’Ossétie du sud.
    Dans la nuit du 7 au 8 aout, la Géorgie a attaqué la capitale de la république autoproclamée d'Ossétie du Sud, Tskhinvali. L'armée géorgienne a pilonné la capitale sud-ossète, ayant détruit une dizaine de villages et tué plus de 1600 civils. Pour y mettre un terme, la Russie a envoyé le renfort aux effectifs russes de la paix qui se trouvaient à Tskhinvali et a lancé une opération visant à contraindre Tbilissi à la paix. La sécurité des forces russes de la paix et de la population civile, dont la plupart a la citoyenneté russe, est rétablie.
    En ce moment, au Conseil de Sécurité de l’ONU, un projet de résolution sur le règlement en Ossétie du sud est en cours de préparation.



    Lire aussi:

    Bachar el-Assad se prononce sur le statut international de l’Ossétie du Sud
    «Si l'Occident avait dit stop à Saakachvili, la guerre n'aurait pas eu lieu»
    Damas reconnaît l'Ossétie du Sud: un «acte profondément réfléchi»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik